MC Alger : Addadi suspendu six mois

Avec une suspension de six mois, rehaussée d’une amende de trois millions de dinars et une ponction de trois mois de salaire, le milieu de terrain du MC Alger, Toufik Addadi, a été le plus  durement sanctionné dans l’affaire dite de « la vidéo », qui avait montré ce joueur en train de faire la fête dans une boite de nuit, a indiqué ce dimanche le Doyen.

Plus discrets sur la vidéo, les trois autres joueurs, à savoir Billel Bensaha, Miloud Rebiaï et Walid Allati se sont plus ou moins tirés à bon compte, car n’ayant été suspendus « que » jusqu’à la fin de la saison en cours, avec l’obligation de s’acquitter d’une amende de deux millions de dinars, pour préjudice à l’image du club, et une ponction similaire de trois mois de salaire, selon un communiqué de la direction du « Doyen ». Cette vidéo compromettante avait fait le tour des réseaux sociaux, la mi-mai dernier, et avait suscité une grande indignation, pas uniquement au sein du Mouloudia qui a qualifié le comportement des quatre joueurs d’irresponsable, surtout pour des athlètes de haut niveau, se trouvant à la fois en pleine période de compétition et en situation de pandémie. En effet, selon la direction du club, « Addadi, Bensaha, Rebiaï et Allati à se sont rendus coupables d’une violation directe de l’article N13 du règlement intérieur du club », stipulant que « les joueurs doivent respecter scrupuleusement les directives des staffs technique et médical, en ce qui concerne les règles d’hygiène, d’entraînement et de récupération pendant la période de compétition ».  Un engagement qu’ils avaient pris par écrit et qu’ils ont fini par transgresser, d’où la décision de les sanctionner. Pour permettre à ce quatuor de rester compétitif pendant leurs périodes  respectives de suspension avec les seniors, la direction du club a autorisé les Addadi, Bensaha, Rebiaï et Allati à s’entraîner avec l’équipe  « réserve ».