Ligue 1 : Amara laisse planer le doute sur l’avenir du championnat

Le président de la Fédération algérienne de  football (FAF) Amara Charaf-Eddine, a laissé planer le doute sur le sort du championnat de Ligue 1, non sans évoquer la possibilité d’interrompre la compétition avant terme pour pouvoir communiquer à la Confédération  africaine (CAF) les représentants algériens dans les compétitions interclubs 2021-2022, avant la date limite fixée au 30 juin.

« Lors de la dernière réunion du Bureau fédéral, nous avons abordé plusieurs possibilités. La CAF a fixé au 30 juin, la date limite pour lui  communiquer les clubs devant prendre part aux compétitions interclubs. Si nous seront obligés de dévoiler à la CAF les noms de clubs avant le 30  juin, nous le ferons mais sous réserve. Parmi les probabilités est l’arrêt du championnat, ou l’option d’envoyer les noms des clubs avant cet arrêt,  mais à aucun moment nous n’avons décidé de quoi que ce soit », a indiqué le président de l’instance fédérale.
Amara Charaf-Eddine s’exprimait aux médias, à l’issue du match amical de l’équipe nationale, livré dimanche soir contre son homologue malienne  (1-0), au stade Mustapha-Tchaker de Blida.
« C’est prématuré de parler de l’arrêt ou même la poursuite du championnat cette saison. Pour le moment, la compétition suit son cours le plus  normalement du monde. S’il y aura des décisions, ce sera fait dans un cadre réglementaire, selon les statuts de la FAF et les règlements en vigueur de  la discipline. Nous ne pourrons pas prendre seuls la décision d’arrêter le championnat, cela doit se faire en concertation avec les clubs et le Bureau  fédéral », a-t-il conclu.
Dans un communiqué, publié le 2 juin sur son site officiel, la FAF a apporté « un démenti formel contre toutes les rumeurs faisant part de l’arrêt du championnat de la Ligue 1 professionnelle de la saison 2020/2021 le 30 juin prochain ».
« La question de la saison 2020-2021 a été certes débattue lors de la dernière réunion du bureau fédéral du 31 mai, où plusieurs solutions ont été proposées afin d’être en harmonie avec le calendrier international ainsi qu’avec les échéances de nos sélections nationales (A et des joueurs locaux), mais aucune décision n’a été prise à ce propos », a-t-elle conclu. Au terme de la 24e journée du championnat, l’ES Sétif occupe la tête du classement avec 50 points, devant la JS Saoura (46 points) et le MC Oran (44 points).