Belhimer : «Les parties qui ont misé sur l’annulation ou le report des Législatives ont échoué» 

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a affirmé que les tentatives des parties «haineuses» qui ont misé sur l’annulation ou le report des élections législatives du 12 juin prochain ont échoué, soulignant le rôle des médias algériens pour faire face à ces attaques «hostiles et de désinformation» qui ciblent le pays.

«Conscient qu’il est le seul à décider de son avenir, le peuple algérien n’a pas besoin de tuteurs ou de ceux qui décident à sa place», a déclaré Belhimer dans un entretien au journal «Echabab El Djazaïri» à la veille des élections législatives.
 Ceux qui ont misé sur l’annulation ou le report des législatives du 12  juin «sont connus auprès de l’opinion publique pour ne pas vouloir du bien à ce pays», a-t-il dit.
Rappelant l’importance de ces élections «décisives» qui ont vu la participation de l’élite du pays parmi les diplômés universitaires, en mobilisant un grand public tout au long de cette campagne électorale, Belhimer a souligné que «ces parties haineuses auront leur réponse le 12 juin».
Evoquant les attaques médiatiques qui ciblent l’Algérie, le ministre a souligné que faire face à ces guerres cybernétiques «hostiles et de désinformation» est désormais «un engagement professionnel et un devoir national que doivent accomplir les différents médias», en faisant preuve d’un professionnalisme qui exige la maîtrise du numérique, notamment concernant la sécurisation des sites d’information et la mise en échec des tentatives de piratage et de sabotage.
Il a évoqué la responsabilité des médias algériens publics et privés qui jouent un rôle «positif» dans la défense de l’intérêt national qui «rassemble tous les Algériens loyaux, quelles que soient leur appartenance, leur orientation et leur position».
Il a précisé que ces guerres médiatiques et attaques cybernétiques sont mises à nu par des sites d’information algériens nouvellement créés.