Une relative stabilité, selon l’UGCAA

Les prix des fruits et légumes ont connu, ces derniers temps, une relative stabilité notamment pour les produits de saison.

De son côté, le secrétaire général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Hazab Benchahra, estime que si les prix sont stables, cela est lié directement à la disponibilité des produits agricoles. Selon Mesbouk, chargé de communication de l’union, cette stabilité des prix est due aux campagnes de sensibilisation que cette dernière mène régulièrement au profit des commerçants, ainsi qu’à l’action du ministère du Commerce à travers les opérations de déstockage et aussi l’entame de nouvelles récoltes. Mesbouk prévoit la poursuite de cette «accalmie» jusqu’à septembre prochain.
Commentant la flambée qui a marqué les marchés durant le mois de Ramadhan écoulé, il estime que cette situation est le fruit de la spéculation et le monopole, rappelant que l’UGCAA ne ménage aucun effort pour sensibiliser et accompagner les commerçants.
Sur les opérations de déstockage de la pomme de terre, engagées, depuis quelques semaines, par les pouvoirs publics, il a loué l’initiative du gouvernement qui vise à faire baisser la tension dans les marchés.
Mesbouk constate, néanmoins, que s’il y a hausse par moments, c’est à cause des spéculateurs qui profitent des occasions pour augmenter les prix. A ce propos, il a mis en avant les mesures entreprises par les pouvoirs publics pour lutter contre ces commerçants peu scrupuleux affirmant que certains d’entre eux font même l’objet de poursuites judiciaires. Dans ce contexte, Mesbouk affirme que la sensibilisation demeure nécessaire pour éviter toute forme de sanction.
Samira Sidhoum