Sécheresse à Illizi : Des mesures urgentes pour protéger la richesse animale

Une série de mesures «urgentes» ont été  préconisées pour faire face aux répercussions de la sécheresse sévissant dans la wilaya d’Illizi à vocation pastorale, a appris l’APS, ce mercredi, de la Chambre locale de l’agriculture.

Parmi ces mesures, une quantité de plus de 80.000 quintaux d’aliments de  bétail a été mobilisée en urgence au profit des éleveurs pour remédier au manque de pâturage et à la dégradation du couvert végétal dans la plupart des  aires de pacage et des zones pastorales du fait de la sécheresse et du  déficit de la pluviosité, a expliqué le secrétaire général de la  Chambre de l’agriculture, Kamel Raki.
Le renforcement de l’approvisionnement en eau potable et en eaux  d’abreuvage au niveau de ces régions, à travers la réhabilitation et  l’équipement de puits et la réalisation de forages pour satisfaire la  demande en eau, fait partie des mesures prises face à cette situation,  a-t-il ajouté.
Dans le but d’assurer l’approvisionnement et la distribution réguliers des  aliments aux éleveurs, il est fait état de l’ouverture, au niveau des  communes de Debdeb et de Bordj El Haouès, d’unités relevant de la  Coopérative des céréales et légumes secs (CCLS), ainsi qu’une antenne de  l’Office national d’aliments de bétail (Onab), pour couvrir la demande  croissante des éleveurs sur les aliments et faciliter leur acheminement aux  différentes zones rurales, enclavées et reculées. La vague de sécheresse qui sévit dans la région et le manque de  pluviosité ont engendré des effets dévastateurs sur l’activité pastorale,  vocation première de la population de cette région frontalière, dont la  perte d’un grand nombre de camélidés du fait de la dégradation du couvert  végétal et le faible débit des puits pastoraux, a fait savoir le  responsable.