Huit artistes algériens sur la plateforme Artsy

L’exposition virtuelle El Basma (l’Empreinte) organisée par les galeries d’art Diwanya, a été  lancée, ce dimanche sur Artsy, le plus important site de commercialisation d’œuvres d’art au monde.

Un groupe de 8 artistes algériens, soigneusement sélectionnés, y figurent aux côtés d’autres venus de pays méditerranéens et arabes. Dans un communiqué, Diwanya rappelle qu’elle est  la première institution du genre en Algérie à avoir  signé un contrat de partenariat avec Artsy, un site mondial créé par Carter Cleveland en mars 2009 à New York City. Le site a pu collecter plus d’un million d’œuvres de plus de 100.000 artistes du monde entier, comme il a enregistré, en 2018, une moyenne de 2,3 millions de visites par mois. C’est Hamza Bonoua qui a repris le concept en Algérie choisissant un certain nombre d’artistes pour présenter leurs œuvres dans cette exposition virtuelle «alliant l’esthétique contemporaine à l’originalité, et qui oscille entre la simplicité de la présentation et la profondeur du message à transmettre». A travers l’exposition, Diwanya cherche aussi à rompre avec l’atmosphère de la pandémie et ses répercussions sur le monde de l’art et de la culture, car Artsy disposant de grands moyens  relie les artistes et les collectionneurs d’œuvres d’art et leur donne la possibilité de briser l’isolement et de s’exprimer en toute liberté. «Malgré la crise sanitaire, Diwaniya a su se démarquer, en lançant cet évènement, qui va permettre aux artistes de sortir à travers le monde virtuel et faire connaître leurs œuvres », lit-on dans le communiqué. Selon Hamza Bonoua, cette initiative révèle que «rien n’est impossible dans le dictionnaire Diwaniya». «Le travail artistique et les pratiques culturelles n’ont pas de limites, et c’est à travers la toile que nous allons promouvoir le champ culturel, et chercher à développer des stratégies pour être au diapason du progrès dans le monde de l’événementiel», explique-t-il. Au-delà de la relance d’une véritable activité culturelle dans le domaine des arts visuels, il s’agit d’intégrer l’artiste  dans les circuits du professionnalisme.
Rym Harhoura