Covid-19 : 225 cas de variants détectés en Algérie en juin 

Deux cent vingt cinq (225) cas de différents  variants du virus SARS-CoV-2 ont été détectés en Algérie durant le mois de juin en cours, ce qui porte à 749 cas le nombre total de cas détectés au niveau national, selon un bilan établi ce lundi par l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA).

« Dans la continuité des activités de séquençage relatives à la surveillance des variants du virus SARS-CoV-2, menées par l’Institut Pasteur d’Algérie sur les prélèvements reçus des différentes wilayas du pays, nous faisons état du total des cas des différents variants détectés à ce jour, qui est de 749 cas. Notons que 225 cas de variants ont été détectés au cours du mois de juin », précise la même source.
S’agissant de la répartition des cas du variant Alpha, Alger totalise 71 cas. Le nombre de cas détectés dans les autres wilayas s’établit comme suit : 3 à Tipaza, 21 à Blida, 7 à Béjaïa, 9 à Bouira, 3 à Djelfa, 8 à Constantine, 4 à Annaba, 5 à Bordj Bou Arréridj, 3 à Médéa, 2 à Mila, 39 à Oran, 6 à Relizane, 4 à Aïn Témouchent, 2 à Mascara, 3 à Naâma, 2 à Oum El Bouaghi, 22 à Ouargla, 5 à Ouled Djellal, 2 à Tissemsilt et un (01) à Laghouat.
Pour ce qui est du variant Delta, l’IPA fait état de la détection de trois cas (03) dans la wilaya d’Alger.
Par ailleurs, l’Institut Pasteur d’Algérie « tient à informer l’ensemble des citoyens que l’inventaire des différents changements (mutations) analysés jusque-là, à partir des prélèvements positifs en PCR et adressés par l’ensemble des structures sanitaires du pays, montre que les différents  variants correspondants, sont ceux déjà déclarés à travers nos communiqués publiés sur notre site web et page Facebook », assurant que « tous les autres variants actuellement en circulation dans le monde (variants Beta et Gamma) font l’objet d’une étroite surveillance par l’Institut ».
La même source exhorte les citoyens à « rester vigilants et respecter strictement les règles de base stipulées dans le protocole sanitaire (port de masques de protection, distanciation physique et lavage fréquent des mains) » afin de « limiter la propagation du virus et par là ses variants ».