Bac 2021: L’épreuve d’histoire-géo abordable

Les épreuves du baccalauréat se sont poursuivies ce mercredi pour la quatrième journée consécutive avec une matière jugée abordable par les candidats.  Les sujets, assure-t-on, étaient à la portée de tous et les questions relatives aux cours des premier et deuxième trimestres.

Lors d’une tournée dans quelques centres d’examen, nombre de candidats rencontrés ont qualifié le sujet d’histoire-géographie d’abordable. «Il était facile et renvoie au programme dispensé durant les deux premiers trimestres de l’année», s’est réjoui Adem, qui affichait une mine détendue et semblait soulagé. Le candidat, rencontré à la sortie du centre d’examen les Frères-Hamia, à Kouba (Alger), s’est dit satisfait du bon déroulement de l’épreuve. «L’histoire-géographie a été une bouffée d’oxygène. Demain, nous passerons l’épreuve de physique, une matière essentielle», indique-t-il. Kenza, une camarade à lui, a souligné que l’examen était à la portée de tous. «Plusieurs avaient fini de répondre avant la fin du temps réglementaire et remis leur copie. Moi j’ai vérifié mes réponses deux fois avant de quitter la salle d’examen», raconte la candidate.
«Après la calamité de la veille, l’épreuve de philosophie qui était difficile et long, celle d’aujourd’hui a été à notre portée. Ça m’a permis de me rattraper, ne serait-ce que de quelques points supplémentaires», s’est réjoui Salim, en série lettres, rencontré près du centre d’examen Zahoual Amar, à Birkhadem. «De manière générale, le bac cette année a été plutôt facile, mis à part une matière ou deux qui requièrent de la concentration. Celui qui a révisé peut facilement avoir la moyenne», assure Lamia, rencontrée près du lycée.  «Même un élève moyen pourrait facilement avoir son bac. J’appréhende seulement la correction des épreuves. Généralement, quand les sujets sont abordables, la correction est sévère», renchéri la candidate.
Hier, c’étaitle soulagement parmi les candidats. Les dernières épreuves sont prévues aujourd’hui pour les candidats inscrits en branche sciences expérimentales et maths-technique. Selon Salim, contrairement aux années précédentes, entachée par les fuites de sujets, l’examen s’est déroulé dans de bonnes conditions, ce qui a permis aux  candidats de se concentrer sur les révisions.
Walid Souahi