Oran : La Seor affirme couvrir les besoins en eau

 Les capacités en matière de production de l’eau potable permettent de couvrir les besoins de la wilaya durant la saison estivale et assurer la continuité du système d’alimentation, a rassuré le directeur de la Société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (Seor), Oussama Helaïli.

Helaïli a affirmé, lors d’une conférence de presse au siège d’une unité de la Seor à Oran, que la quantité d’eau produite actuellement permet de gérer le programme de distribution durant la saison estivale en toute tranquillité, en attendant les averses automnales, soulignant que la quantité disponible et les conditions de distribution actuelles «permettent de maintenir le programme de distribution, appliqué depuis plusieurs mois, si aucun impondérable ne survient».

Le directeur de la Seor a précisé que ce système garantit l’alimentation en eau potable de 90% de la population d’Oran avec le système quotidien et 10% avec le système d’un jour sur deux. Il a également abordé quelques formes de pannes pouvant survenir et qui peuvent provoquer une perturbation dans la distribution d’eau, à l’instar de l’arrêt provisoire des stations de dessalement de l’eau de mer, notamment la station d’El Mactaâ où de grandes fuites pouvant survenir sur la canalisation du couloir Mostaganem-Arzew-Oran (MAO) qui transfère l’eau de la station d’El Mactaâ et du barrage du Chellif. Helaïli a indiqué que la wilaya d’Oran bénéficie de 520.000 m3 d’eau par jour dont 100.000 m3 de la station de dessalement d’eau de mer de Chatt El Hilal (AïnTémouchent), 170.000 m3 de la station de dessalement d’El Mactaâ, 55.000 m3 de la station de dessalement Kahrama et 20.000 m3 de ressources locales (barrages) et le restant du couloir MAO.

De son côté, le sous-directeur de la Seor, Houari Khodja, a souligné que sa société «a préparé différents scénarios, à travers lesquels elle peut faire face aux urgences et aux crises», ajoutant que la société «peut aller vers le programme de distribution d’un jour sur deux, si une urgence se produit ou en cas de recul de la production d’eau pour une raison ou une autre».

Concernant les mesures prises pour la distribution d’eau lors du prochain Aïd El Adha, Helaïli a rappelé les mesures habituelles pour garantir la distribution de l’eau potable en telle occasion, où la consommation d’eau atteint ses plus hauts niveaux, faisant savoir que la société procède, en prévision de cela, au remplissage des réservoirs principaux et secondaires au plus haut niveau.