Le Gouvernement s’attelle à la mise en œuvre du nouveau découpage territorial

La mise en œuvre du nouveau découpage territorial avec l’avènement de dix nouvelles wilayas dans le sud du pays a  constitué le principal point examiné lors d’une réunion du Gouvernement  présidée ce mercredi par visioconférence par le Premier ministre, Abdelaziz  Djerad, indique un communiqué des services du Premier ministre.

« Le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire  relatif au Projet d’Ordonnance modifiant la Loi no  84-09 du 4 février 1984  relative à l’organisation territoriale du pays. Ce projet de texte a pour objet la prorogation des délais de mise en œuvre  du dernier découpage territorial quant à la finalisation de l’ensemble des  aspects liés au transfert des prérogatives et des obligations afférentes à la gestion des services et wilayas nouvellement créées, et ce, jusqu’au 31 Décembre 2021. Le Gouvernement a entendu un autre exposé présenté par le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire  relatif au projet de Décret exécutif modifiant et complétant le Décret no 84-365 du 01/12/1984 fixant la composition, la consistance et des limites  territoriales des communes. Ce projet de texte qui vient à la suite du nouveau découpage territorial,  précise la composition ainsi que la consistance et les limites  territoriales des communes relevant désormais des nouvelles wilayas », a-t-on indiqué dans le communiqué des services du Premier ministre.
Mise en place de l’Observatoire National de la 
Société Civile et du Conseil Supérieur de la Jeunesse
« Le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux portant sur le projet de Décret Présidentiel relatif à l’Observatoire National de la Société Civile. Ce texte, dédié à la mise en place de l’Observatoire National de la Société Civile en tant qu’organe consultatif, consacre les dispositions de la nouvelle Constitution et vient concrétiser les engagements de Monsieur  le Président de la République pour la promotion et la restructuration de la société civile libre et responsable. Le Gouvernement a entendu également un exposé présenté par le Ministre de la  Jeunesse et des Sports fixant la composition, l’organisation et le fonctionnement du Conseil Supérieur de la Jeunesse. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des engagements de  Monsieur le Président de la République relatifs à la mise en place d’une  structure nationale dédiée à la jeunesse. Ce Conseil est appelé à être le porte-voix de la jeunesse nationale et l’instrument de son implication effective dans la vie politique et  socio-économique du pays », a-t-on expliqué dans le même communiqué. Le Ministre de l’Intérieur a donné une communication « sur un projet de marché de gré à gré simple entre son département ministériel et une entreprise publique dans le cadre d’une opération  d’équipement au profit d’établissements sous tutelle ».
Un système de  gouvernance pour Djamaâ El-Djazaïr
D’autre part, « le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le Ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs relatif au projet de Décret Présidentiel portant organisation et fonctionnement de Djamaâ El-Djazaïr. Conformément aux instructions de Monsieur le Président de la République  données lors du Conseil des Ministres du Dimanche 07 Mars 2021, pour la finalisation de tous les aspects juridiques et organisationnels relatifs à l’organisation et le fonctionnement de Djamaâ El-Djazaïr, un projet de Décret Présidentiel a été introduit par le Ministre chargé des affaires religieuses. Ce projet de texte prévoit pour Djamaâ El-Djazaïr un système de  gouvernance, à la fois spécifique et particulier, conçu en fonction de sa dimension et de sa portée religieuse, scientifique et culturelle », a-t-on annoncé.
Acquisition de nouvelles quantités du vaccin anti-COVID-19
S’agissant de la campagne de vaccination contre la Covid-19, « le Gouvernement a entendu une communication présentée par le Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière sur l’acquisition de nouvelles quantités du vaccin anti-COVID-19 ». « En application du programme national de vaccination, le secteur de la  santé a formalisé les modalités d’acquisition de commandes supplémentaires de vaccin anti-COVID-19, à travers le mécanisme AVATT de l’Union Africaine, auquel l’Algérie a adhéré aux côtés de 55 pays d’Afrique », a-t-on conclu.