CRB : Korichi sur le départ

Visiblement, la série de mauvais résultats, le dernier en date ce match nul concédé a domicile face au CSC (1-1) lors de la mise à jour (6e journée) de la Ligue 1 Mobilis, n’est pas resté sans provoquer des remous au sein de la formation belouizdadie.

N’ayant sans doute pas apprécié le comportement d’une frange de supporters ayant exigé son départ ainsi que celui d’autres responsables comme le directeur général Chérif Hachichi et le coach, Franck Dumas, Toufik Korichi aurait, nous dit-on, démissionné de son poste de directeur du pôle de performance.
D’ailleurs, croit-on savoir, Korichi aurait remis sa lettre de démission jeudi à Charaf-Eddine Amara, le PDG du groupe Madar-Holding, actionnaire majoritaire de la SSPA/CRB, soit à la veille du derby contre le MCA. Reste à savoir si ce dernier va accepter le départ de Korichi et laisser partir aussi facilement quelqu’un ayant grandement contribué à la réussite du projet mis en place au sein de la formation de laâkiba, lui qui a essayé de calmer les esprits à travers un message lancé aux fans à travers la page officielle du CRB sur Facebook ? Il faut dire que depuis quelques semaines la situation du club champion d’Algérie en titre, s’est sensiblement détériorée. En plus des mauvais résultats (le CRB restait sur une série de six matches sans victoire toutes compétitions confondues, avant le derby d’hier face au MCA), l’on évoque des tensions palpables entre dirigeants. Mercredi après-midi, soit au lendemain du nul concédé face au CSC, des supporters se sont regroupés devant le siège de Madar à Said Hamdine pour faire entendre leur revendications au directeur general, Chérif Hachichi qui les avait reçus. Exaspéré par les mauvais résultats enregistrés par les Bouchar et consorts notamment, en ligue des champions africaines ou ils ont grandement hypothéqué leurs chances de qualification pour les quarts de finales, ce groupe de supporters a exigé un changement radical au sein de l’équipe dirigeante. Déjà, la veille, lors de l’empoignade disputée contre les sanafirs au stade du 20 Aout 55, on pouvait aisément distinguer la banderole déployée par les supporters sur laquelle était mentionné « Dumas, Hachichi, Korichi : Partez ! ».
Certaines voix se sont élevées contre le directeur général, Hachichi qu’ils accusent de vouloir s’interférer dans tout ce qui a trait au club, y compris le volet technique, allant du recrutement aux choix des joueurs sélectionnés pour les matches. Chose que Franck Dumas s’est empressé de démentir lorsqu’il assura dans une déclaration à la presse que « personne ne lui imposera un joueur « .
En tout cas, au regard du climat qui prévaut actuellement au sein de la maison des Rouge et Blanc, il n’est pas à écarter qu’on assiste lors des prochains jours à un remaniement au sein de l’état-major du club. Wait and see …
Mehdi F.