Le FC Metz refuse de libérer Oukidja et Boulaya pour l’EN

Les joueurs de la sélection algérienne de football évoluant dans les championnats et de France et d’Angleterre devraient rater le stage prévu fin mars, en prévision des deux derniers matchs des éliminatoires de la CAN 2022 face à la Zambie et au Botswana.

Et pour cause ! Ces joueurs seront, sans doute, boqués par leurs clubs employeurs, forts de l’autorisation de la FIFA, étant donné qu’ils doivent rester à l’isolement plus de cinq jours à leur retour de pays hors Union européenne. L’entraîneur du FC Metz, Frédéric Antonetti, vient d’ailleurs d’annoncer que ses internationaux, dont Alexandre Oukidja et Farid Boulaya, ne rejoindront pas leurs sélections à la fin du mois. « On a annoncé aux joueurs concernés qu’on ne les libérerait pas. J’ai une dizaine de joueurs sélectionnables – tous Africains : Oukidja, Boulaya (Algérie), Bronn (Tunisie), Boye (Ghana), Kouyaté, Mamadou Fofana (Mali), Maïga, Angban (Côte d’Ivoire), Pape Matar Sarr (Sénégal), Vagner (Cap-Vert) – dont 8 titulaires. Je ne suis pas maso ! Je ne peux pas m’en priver pour les 2 matches à Monaco (en Ligue 1, le samedi 3 avril, 13 heures, puis en 8es de finale de la Coupe de France le mardi 6 avril, 18 h 45). Une décision très intelligente a été prise en Amérique du Sud (consistant à reporter les matches de qualification prévus). L’Afrique et l’Asie devraient s’en inspirer», lance l’entraîneur du FC Metz. Les derniers matchs des éliminatoires de la CAN 2022, prévus fin mars, seront-ils reportés par la CAF ? S’ils sont maintenus, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, pourra compter sur les joueurs locaux. Belmadi est rassuré. L’EN est déjà qualifiée pour cette CAN 2022 qu’abritera le Cameroun où les Fennecs vont défendre leur couronne africaine.
Larbi Bouazza
++++++++