Elections législatives : Bengrina annonce la participation de son parti au sein d' »une alliance électorale »

Le Président du Mouvement national El Bina, Abdelkader Bengrina a annoncé, ce samedi, la participation de son parti aux élections législatives, prévues le 12 juin prochain et ce, dans le cadre  d' »une alliance électorale qui se prolongera jusqu’à la formation du Parlement et du Gouvernement ».

S’exprimant lors de la réunion du Majliss Echoura (Conseil consultatif) du mouvement El-Bina, M. Bengrina a fait savoir que son parti participera aux  prochaines Législatives dans le cadre d' »une alliance électorale », précisant qu’il n’a pas encore reçu de propositions dans ce sens. M. Bengrina a, en outre, dévoilé « une nouvelle initiative » de son parti, laquelle vise à « former une alliance électorale forte, constituée de partis, de personnalités et de composantes de la société civile, qui participera aux prochaines échéances et se prolongera au prochain Parlement en tant que force avant-gardiste soucieuse de l’unité du peuple et de la cohésion des institutions ».
Plus précis, M. Bengrina a expliqué que cette alliance au prolongement post-élections, doit se faire avec « des forces nationales probes qui se  verront confier la formation du Gouvernement dans le cadre d’un programme qui instituera un système reposant sur des principes et de nouveaux  mécanismes ».
Pour M. Bengrina, les prochaines élections seront « une véritable  opportunité, en vue de concrétiser le changement escompté, à savoir l’émergence d’un Parlement élu qui consolide la légitimité et parachève les réformes auxquelles aspire le peuple duquel ce même parlement puisera sa légitimité ».
A l’occasion,  M. Bengrina a souligné l’importance des prochains rendez-vous électoraux dans l’Histoire de l’Algérie, appelant les citoyens à « voter massivement », d’autant plus, a-t-il ajouté, les prochaines législatives « seront empreintes de transparence, d’honnêteté et de crédibilité ».
Le Président du Mouvement El Bina a également appelé à » unifier et à consolider le rang interne, en vue de faire face aux dangers internes et externes, de mettre un terme à la division et à soutenir l’Etat et les Institutions de la République, pour l’intérêt suprême de la Patrie ».