Revue du Conseil de la nation : Un numéro spécial sur les premiers « 541 jours » du mandat de Tebboune  

 La revue mensuelle du Conseil de la nation a  consacré dans sa dernière édition un supplément spécial dédié aux 541 jours ayant suivi l’investiture d’Abdelmadjid Tebboune à la magistrature suprême du pays, soulignant les différentes réalisations du Président de la république et les défis auxquels a fait face l’Algérie durant la période  allant du 19 décembre 2019 au 12 juin 2021.

Dans un article d’ouverture intitulé: « 19 décembre 2019…12 juin 2021: 541 jours de réalisations et de défis », le président du Conseil de la Nation, M. Salah Goudjil, a souligné que l’Algérie est le « grand gagnant » de l’élection présidentielle, ajoutant que cette même élection constituait le « début du changement ».  M. Goudjil a mis en exergue, dans le même article, la « transparence » du scrutin du 12 décembre 2019, le quel a permis, « au peuple algérien de répondre à l’appel de la Nation et surtout  » remettre le pays sur la voie de la légitimité constitutionnelle en consacrant la souveraineté  populaire », écrit-il.
Il a relevé également que les élections présidentielles ont « évité au pays d’entrer dans une spirale de l’instabilité », ajoutant que le choix du  peuple porté sur M. Tebboune, était un « tournant décisif pour redonner l’espoir ».  La publication a souligné aussi le rôle de l’Armée Nationale Populaire (ANP), le rempart sur lequel s’appuie le président de la République pour « réduire à néant les tentatives de déstabilisation qui visent l’Algérie », saluant la décision du Chef de l’Etat portant sur la réactivation du Conseil supérieur de sécurité qui traite des questions relevant de la  sécurité et la stratégie de lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus.
L’un des articles de ce numéro spécial qui s’étale sur 80 pages a été consacré à l’amendement de la Constitution le 1 novembre 2020,  » un grand  chantier de réformes concrétisé par M. Abdelmadjid Tebboune », estime-t-il, tout comme la tenue des élections législatives le 12 juin 2021 constituant une étape importante dans le processus du changement et l’édification de  « l’Algérie nouvelle », lit-on dans l’article.
Le numéro spécial a mis en évidence également le programme de développement des zones d’ombre, la lutte contre la bureaucratie et la corruption, ainsi que les efforts déployés et la stratégie mise en place par les autorités pour contrecarrer la pandémie du coronavirus, considérant que la crise sanitaire de Covid-19 était un « fardeau qui s’ajoute aux responsabilités du président de la République ».
La publication du Conseil de la Nation est revenu sur le choix porté par le Président de la République pour un « Gouvernement technocrate pour concrétiser les réalisations et faire face aux défis », est-il noté. Le numéro spécial a mis en avant les réalisations d’Abdelmadjid Tebboune  durant les 541 jours suivant son mandat sur le plan diplomatique, en réitérant la position constante de l’Algérie vis-à-vis de la cause palestinienne et la cause du peuple sahraoui, dernière colonie du continent africain, affirmant que la solidarité de l’Algérie avec la cause sahraouie émane des convictions historiques et juridiques ».
Le dossier de la mémoire a occupé une place importante dans le numéro spécial du Conseil de la Nation, soulignant, à cette occasion, la  restitution des crânes des chefs de la résistance populaire, et ce après avoir été séquestrés près d’un siècle et demi dans un musée parisien.   Par ailleurs, ce double numéro de la revue mensuelle (90, 91) a été aussi consacré aux différentes activités législatives et du contrôle du Conseil  de la Nation pour la période allant de décembre 2020 à juillet 2021.