TiziOuzou : Un spectacle par jour pour les enfants

Après prés de deux années d’arrêt de ses activités, le Théâtre régional Kateb-Yacine renoue avec la programmation destinée aux enfants en cette période de vacances scolaires. Durant de longs mois, les lampions s’étaient éteints et l’absence des cris et rires des enfants a rendu lugubre la salle de spectacles.
Mais avec le retour du printemps, tout a fleuri à nouveau. A la faveur de la levée des restrictions sanitaires et la réouverture des salles, l’établissement a élaboré un programme quotidien qui ravira enfants et parents. Chaque jour, à partir de 11 heures, une représentation est prévue. Il s’agit en tout et pour tout de sept spectacles autrement une pièce pour chaque jour de repos. «Bien évidemment dans le respect des règles et mesures sanitaires édictées par la pandémie du coronavirus», s’empresse de nous préciser Farid Mahiout, le directeur du théâtre.
Quoi de mieux pour cette catégorie d’âge que des clowns et de la magie à l’affiche durant les deux premiers jours de vacances. Le programme prévoit aussi 4 pièces de théâtre pour enfants. Outre «Le dernier sorcier» de l’Association Kenza d’El Eulma présentée samedi dernier suivie le lendemain par «La ferme de Aâmi Messaoud» de l’Association Rimal Dhahabya de Ghardaïa, il était annoncé pour ce dimanche une pièce de la Coopérative théâtrale «Afkarwa Founoun» d’El-Eulma qui sera suivie ce lundi par «Les aventures de Boubouna» de la Coopérative «Fen Bladi» d’Oran.
Cette semaine théâtrale se clôturera lors de la célébration de la Journée internationale du théâtre le 27 mars par un concours, une sorte de radio crochets, inter-crèches et inter associations.
Mahiout a évoqué la tenue d’une caravane des ateliers du théâtre qui sillonnera toute la wilaya de Tizi Ouzou, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’enfance. S’agissant de la production théâtrale pour enfants, le même responsable a précisé que celle-ci est tributaire de l’installation de la commission de lecture des textes amazigh et arabes. «Ils sont à notre niveau et seront soumis à la commission qui aura à choisir ceux qui seront adaptés sur scène», a-t-il expliqué.
Enfin, notre interlocuteur a mis en exergue une superproduction que le TRTO produira après la fin du casting de comédiens et de danseurs. Il s’agit d’une comédie musicale sur le grand poète Si Mohand UM’hand».
Rachid Hammoutène