Ministère de la santé : Mise en place d’un dispositif d’accompagnement psychologique

Un dispositif d’accompagnement psychologique de la population en général, des personnes atteintes de la Covid-19 et de leurs familles, ainsi que des professionnels engagés dans la lutte contre la  pandémie de coronavirus, a été mis en place, jeudi dernier, par le ministère  de la Santé.

«Conscient de cette dimension depuis le début de la pandémie, le ministère de la Santé a mis en place un dispositif d’accompagnement psychologique de la population en général, des personnes atteintes de la Covid-19 et de leurs familles, ainsi que des professionnels engagés dans la lutte contre la pandémie», indique la même source, précisant que «les éléments structurants de ce dispositif sont définis dans l’Instruction interministérielle n02 du 20 avril 2021».
Dans le même cadre, «un groupe d’experts dans le domaine de l’accompagnement psychologique en période de catastrophe a été mis en place depuis plusieurs mois au ministère de la Santé en association avec différents secteurs impliqués et de la société civile et en collaboration avec les organismes onusiens et, particulièrement, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à travers son bureau à Alger», ajoute le communiqué. Pour le même effet, «des points focaux ont été désignés dans les wilayas afin de mettre en place les dispositifs locaux, de les accompagner, de les superviser et de les évaluer», indique également le ministère dans son communiqué, ajoutant qu’«en prévision des conséquences à moyen et long terme sur la santé mentale de nos concitoyens, une feuille de route est tracée pour les mois et même les années à venir».
«Le développement récent et stressant de ces derniers jours nous interpelle afin de mobiliser nos ressources dans le but d’assurer une ‘’aide psychologique d’urgence’’ et des actions seront menées à très court terme auprès de ces points focaux par le groupe de travail susmentionné», souligne-t-il.
Ainsi, l’effort déployé par le ministère de la Santé en matière de prise en charge sanitaire des malades atteints de la Covid-19 «sera soutenu par un accompagnement psychologique le plus adéquat possible pour répondre à la souffrance de nos populations dans cette période difficile», assure le communiqué.