Ouverture du procès en appel sur le pillage du foncier touristique à Skikda

Le procès en appel de l’affaire de pillage du foncier touristique dans la wilaya de Skikda dans laquelle est notamment poursuivi l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia a débuté, ce dimanche, à la cour d’Alger. Le tribunal de Sidi M’hamed avait prononcé, en janvier dernier, des peines allant de trois à sept ans de prison à l’encontre d’Ahmed Ouyahia, Amar Ghoul et Abdelghani Zaâlane. Ouyahia a écopé de sept ans de prison ferme et d’une amende d’un million de dinars et Ghoul et Zaâlane de trois ans de prison ferme et d’une amende d’un million de dinars chacun. L’investisseur Ben Fassih Mohamed a, lui, été condamné à quatre ans de prison ferme et à une amende d’un million de dinars. La même juridiction a également prononcé une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de dinars à l’encontre des anciens walis de Skikda Fawzi Ben Hocine et Derfouf Hadjri, tandis que l’ancien wali Mohamed Bouderbali a été condamné à cinq ans de prison ferme. Quant aux autres accusés, Kamel Aliouane a écopé de deux ans de prison ferme, l’ancien directeur des domaines Rachid Amara de deux ans de prison, dont un avec sursis, et Ben Fassih Seifeddine (fils de l’homme d’affaires Ben Fassih Mohamed) de deux ans de prison ferme. Les accusés sont poursuivis dans l’affaire de pillage du foncier touristique dans la wilaya de Skikda pour abus de fonction, octroi d’indus privilèges et dilapidation de deniers publics.