Covid-19 : L’appel de la Commission ministérielle de la Fatwa

La Commission ministérielle de la Fatwa a appelé  à « ne pas répandre les rumeurs » qui peuvent être à l’origine de fausses informations sur la situation sanitaires due à la pandémie de la Covid-19, a indiqué mercredi un communiqué du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

La Commission qui « suit de près » les événements intéressant l’opinion publique notamment en ce qui concerne la situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, a appelé à ne pas répandre les rumeurs qui peuvent être à l’origine de fausses informations n’ayant aucune source fiable à  même de susciter inquiétudes, stress et peur au sein de la population », précise le communiqué.
« La diffusion de rumeurs et prohibée par la religion car véhiculant des mensonges », a expliqué la commission qui a plaidé pour « la vérification des  informations et de leur source et l’éloignement des sources douteuses ». La Commission a insisté, en outre, sur l’impératif de s’assurer de la véracité et de l’origine de l’information avant de la relayer pour ne pas participer à la diffusion de rumeurs », en sus de la poursuite et du renforcement des efforts en vue de faire face à la pandémie ».
Les membres de la commission ont souligné, dans ce sens, l’importance de « répandre les pensées positives au sein de la société, rassurer les  citoyens, renforcer la détermination des agents de l’Etat et booster le moral de la population ».
Ils ont plaidé, dans ce contexte, pour le soutien aux efforts des différents dispositifs de sécurité et de la protection civile qui veillent à la sécurité des citoyens en cette conjoncture sensible, saluant par la même occasion les efforts des mosquées qui se sont érigées en exemples en termes de respect des mesures préventives et d’appui à la vaccination, en coordination avec le personnel médical ».
La commission a salué, en outre, l’élan de solidarité des différentes franges de la société, appelant « à davantage d’actes de bienfaisance pour doter les établissements hospitaliers en appareils médicaux et en concentrateurs d’oxygène ».
La commission a mis en garde contre certains « comportements isolés observés par des opportunistes qui ont profité de la forte demande sur ces appareils pour en augmenter le prix ».
En ces circonstances exceptionnelles, la commission ministérielle de la Fatwa a appelé les citoyens « à la prudence et au respect du protocole  sanitaire », en les incitant « à adhérer aux efforts de l’Etat visant à préserver la sécurité du pays, à déjouer les complots qui le ciblent, et à faire face à la pandémie ».