Damas tient l’UE pour responsable de l' »effusion de sang » en Syrie

Le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré lundi que l’Union européenne (UE) était responsable de l' »effusion de sang » en Syrie, au lendemain de la décision de l’UE de prolonger ses sanctions contre Damas.
Dans un communiqué, le ministère a affirmé que l’UE était « responsable des souffrances du peuple syrien, notamment en ayant soutenu le terrorisme sous diverses formes, dont le terrorisme économique ». Dimanche, l’UE avait annoncé son intention de renouveler ses sanctions contre le gouvernement syrien au mois de mai. Et lundi, le gouvernement britannique a annoncé des sanctions contre six alliés du président syrien Bachar al-Assad, dont le ministre des Affaires étrangères Fayçal Moqdad.