Bourse d’Alger : Lancement d’un labo de fintech

Le directeur-général de la Bourse d’Alger, Yazid Benmouhoub, a annoncé, ce mardi, lors d’une conférence sur les opportunités de la fintech en Algérie,  qu’un laboratoire de fintech, le finlab, a été lancé.

«Dédié au développement de l’innovation technologique sur  le marché financier, il regroupe les acteurs financiers comme les banques et les compagnies d’assurances, des universités et des start-up qui travaillent pour transformer, en business, les idées innovantes visant la modernisation du secteur financier», a-t-il expliqué. Selon Benmouhoub, le champ d’intervention du finlab s’étend du financement alternatif des entreprises au paiement en ligne, en passant par la gestion d’épargne et les prêts afin d’offrir aux clients des services de meilleure qualité et moins coûteux.
D’autres intervenants ont évoqué les bienfaits et avantages  de la fintech. Pour Hosni Benabbès, directeur-général de la Financière algéro-européenne de participation (Finalep), lafintech permettrait aux start-up algériennes de lever des fonds plus rapidement. Selon lui, «la fintech permet à de nombreux jeunes entrepreneurs, à travers le monde, de lever des millions de dollars en quelques semaines». «Nos porteurs de projets n’ont pas cette chance dans un monde où il n’y a plus de frontières», a-t-il relevé. «Il faut donner la chance à nos start-up d’évoluer dans un cadre entrepreneurial favorable à leur épanouissement et un cadre légal qui les protège, elles et leurs clients», a-t-il recommandé.
Walid Souahi