Dr Boughafala : « L’Algérie a atteint la majorité des objectifs tracés par l’OMS »

Pour bénéficier de l’appui technique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le cadre de concrétisation des objectifs du développement durale (ODD) à l’horizon 2030, un programme de coopération a été signé entre le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et cette organisation onusienne. 

Ce travail définira les priorités et les modalités d’accompagnement des autorités dans le domaine de la santé, en mettant à la disposition du secteur l’assistance technique et l’expertise  dont il a besoin. Pour le Dr Boughafala, responsable de la surveillance des maladies transmissibles à l’Institut national de santé publique (INSP), les Etats sont appelés à évoluer pour arriver à atteindre les objectifs du développement durale. Selon elle, l’organisme onusien est là pour répondre au besoin d’appui technique en apportant son assistance. «Il est tout à fait normal de travailler avec l’OMS afin de veiller à l’application de certains programmes, dont l’organisation onusienne», a-t-elle dit. Pour atteindre les ODD d’ici à 2030, l’OMS est dans l’obligation de suivre toutes les étapes de l’évolution des projets de tous les Etats. Selon elle, la  concrétisation des ODD dans son objectif 3 n’est pas uniquement l’affaire du ministère de la Santé, car elle exige un travail de collaboration avec plusieurs départements ministériels. «La lutte, par exemple, des maladies à transmission hydrique ne concerne pas seulement le ministère de la Santé mais aussi ceux des Ressources en eau, l’Environnement, les Travaux publics. On doit, donc, travailler tous ensemble pour avoir des résultats satisfaisants», a-t-elle expliqué. Le Dr Boughafala a estimé que l’Algérie est sur la bonne voie en ce qui concerne les programmes de lutte contre les maladies transmissibles. «En ce qui concerne la santé, l’Algérie a atteint la majorité des objectifs tracés par l’OMS», a-t-elle indiqué. Et d’ajouter : «Notre but est d’aller plus loin afin d’atteindre le bien-être dans tous les domaines de la santé. Malgré les insuffisances, rien ne nous empêche d’aller de l’avant.»  Notre interlocutrice a affirmé que les ODD sont une occasion d’améliorer encore le système de santé national.
Samira Belabed