AstraZeneca : Le ministre britannique de la Santé rassure

Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, a appelé ce mercredi à rester calme et continuer le déploiement du vaccin contre la Covid-19 d’AstraZeneca, assurant qu’il n’y avait pas de preuves qu’il provoque la formation de caillots sanguins.
L’utilisation de ce vaccin a été suspendue par plusieurs pays inquiets de possibles effets secondaires, dont des problèmes sanguins. Mais dès lundi, l’OMS avait souligné qu’il n’y avait pas de « rapport » avéré à ce stade entre le vaccin et de graves problèmes sanguins observés chez des personnes vaccinées, et a recommandé de continuer à administrer le vaccin AstraZeneca, tout comme l’Agence européenne des médicaments (EMA).
« Il n’y a pas de preuves que ces vaccins ont causé des caillots », a écrit Matt Hancock dans le tabloïd The Sun, soulignant que ce n’est pas seulement son avis mais celui du régulateur britannique, le MHRA, de l’OMS et de l’EMA. « Plus de 11 millions de doses du vaccin AstraZeneca ont maintenant été administrées au Royaume-Uni et le taux de cas (de caillots) signalés parmi les personnes vaccinées est inférieur à ce qui serait naturellement attendu dans la population générale », a avancé le ministre.
« Le plus important pour nous maintenant, c’est de rester calmes et continuer à vacciner » a écrit Matt Hancock, détournant une formule britannique populaire. Le ministre a appelé dans une interview à la télévision les Britanniques, s’ils sont contactés, à « se faire vacciner », expliquant que ce n’est pas seulement sans danger mais que « ça sauve des vies ».