OMS : Une étude préconise de garder ensemble les mères et les nouveau-nés

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a  souligné mardi les risques liés à la séparation des nouveau-nés et de leur mère, alors que de nouvelles recherches montrent que l’on pourrait sauver jusqu’à 125.000 vies en les gardant ensemble pour assurer un contact peau à peau.

« Les perturbations des services de santé essentiels pendant la Covid-19 ont gravement affecté la qualité des soins fournis à certains des bébés les plus vulnérables, et cela inclut leur droit au contact vital dont ils ont besoin avec leurs parents », a déclaré le Directeur à l’OMS de la santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent, Anshu Banerjee,  cité par ONU Info. Dans de nombreux pays, si l’infection à la Covid-19 est confirmée ou suspectée, les nouveau-nés sont systématiquement séparés de leur mère, ce  qui les expose à un risque accru de décès et de complications de santé à vie, selon l’agence sanitaire onusienne.