Exposition internationale El-Mouggar : Une opportunité pour le commerce extérieur

L’exposition internationale El-Mouggar, dont la 10e édition s’ouvre aujourd’hui à Tindouf, est une opportunité pour renforcer les exportations vers l’Afrique mais aussi pour encourager le développement local.

En cette période difficile sanitaire et économique, la 10e édition de l’exposition internationale «El-Mouggar 2021», inaugurée aujourd’hui à Tindouf, est une aubaine, une opportunité pour les commerçants locaux de cette région où les conditions de vie sont difficiles. Pour les commerçants de troc notamment qui ne manqueront pas cette occasion, selon le président de l’Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCAA), El Hadj-Tahar Boulenouar, pour faire quelques affaires. «On s’emploie depuis quelque temps déjà à entrer en contact avec des commerçants algériens installés dans les villes africaines afin qu’ils soient une sorte de trait d’union entre les opérateurs du continent noir et les nôtres. Ainsi, si nos producteurs veulent exporter vers les pays africains, ils pourront utiliser nos commerçants installés là-bas comme distributeurs», indique-t-il. De même que les commerçants locaux dans la région de Tindouf qui pourront également, assure-t-il, se charger de la distribution des marchandises de nos producteurs dans les pays africains. «Nos producteurs peuvent s’entendre avec les commerçants locaux sur le volume des marchandises à distribuer dans les pays africains tout au long de l’année et profiter ainsi de leurs contacts. En échange, ces commerçants bénéficieront d’une marge bénéficiaire sur les produits exportés. Ainsi, nos producteurs s’introduiront plus facilement sur le marché africain tout en contribuant au développement local dans les zones d’ombre», explique-t-il. Cette coopération contribuera également à la mise en place d’un réseau de distribution algérien solide dans les pays africains ciblés. L’exposition El-Mouggar à laquelle assistera, d’après Boulenouar, des opérateurs et des représentants des ambassades des pays africains en Algérie, favorisera la mise en contact entre nos entreprises, les commerçants locaux et les entrepreneurs et diplomates du continent noir.
L’expert en économie et cadre dans une entreprise publique, à travers laquelle il a occupé des postes de responsabilité à Tindouf, Toufik Hantabli estime également que cette exposition pourra facilement contribuer au développement local, surtout que tous les ingrédients y sont réunis. A savoir une infrastructure routière en excellent état, un réseau électrique et de télécom stable et une voie ferroviaire en cours de réalisation. «Comme Tindouf a une ouverture sur la Mauritanie, cette wilaya est comme un portail sur toute l’Afrique. L’exposition El-Mouggar va permettre aux opérateurs économiques locaux et étrangers de voir de près tous les avantages de ce portail», soutient-il. Sur le plan commercial, note-t-il, un tel événement pourra renforcer nos exportations en dehors des produits des hydrocarbures, comme les produits agricoles, agroalimentaires, les services… «Cela va créer une dynamique dans la région, sachant que les opportunités d’emplois pour les jeunes au niveau de cette wilaya sont minimes et que le secteur public est pratiquement le seul fournisseur de postes d’emploi. Cette  dynamique, en outre, va ressusciter des activités économiques en berne dans le commerce, le transport, les services hôtellerie, artisanat, restauration…», conclut-il.
Farida Belkhiri