Le devoir citoyen

Le nouveau mode électoral annonce l’heure du changement profond, particulièrement déterminé par la composante de la prochaine Assemblée nationale et, indiscutablement, l’émergence d’une majorité qualifiée pour assurer une gouvernance démocratique efficiente. Dans moins de 3 mois, le scrutin de toutes les attentes, inscrites dans les principales revendications du hirak originel, concrétisera l’engagement du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, déterminé à tourner la page de la gabegie, du laxisme dans le choix des représentants élus et du détournement du libre choix des citoyens. La promesse d’une élection totalement différente des précédentes se fonde sur les garanties d’un scrutin propre et intègre favorisé par les dispositions pertinentes de la loi électorale, bannissant l’argent dans toutes les étapes du processus électoral, participant à la moralisation de la vie politique et prônant l’égalité des chances à travers la surveillance par l’Autorité nationale indépendante des élections des opérations électorales et le contrôle des sources de financement. Le scrutin du 12 juin prochain, dira le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, représente «un tournant» pour un changement radical pacifique dans lequel «ni l’argent sale ni les excroissances du système ne doivent orienter le choix de l’électeur ou le falsifier». A l’approche de cette échéance importante, le processus électoral se dote de mécanismes idoines avec la signature du Président de la République de l’ordonnance fixant les circonscriptions électorales et le nombre de sièges de l’Assemblée nationale (407). L’une des caractéristiques majeures est précisément la suppression de 58 sièges, significative de la volonté de mettre fin à la pléthore de parlementaires sans ancrage réel dans la société. Cette mesure se renforce par la limitation à deux mandats pour consacrer le principe de l’alternance et d’une véritable démocratie au service des citoyens. Dans un délai de 8 jours, l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales interpellera les électeurs, notamment ceux âgés de 18 ans ou ayant procédé au changement de résidence, à s’inscrire par voie électronique ou au niveau de leur commune pour une participation citoyenne à hauteur des enjeux et des exigences du changement revendiqué. Le devoir citoyen, magnifié par le sursaut patriotique du hirak authentique, est le fondement de l’Algérie nouvelle portée par ses compétences et le réservoir de jeunes et des forces créatives et représentatives des préoccupations populaires.
n Horizons