Plus de 300 bâtisses affectées à Béjaïa

Plus de 300 bâtisses, réunissant constructions  individuelles et collectives et structures publiques, ont été affectées, à des degrés de gravités divers, par le séisme qui a frappé Béjaïa dans la nuit du mercredi à Jeudi, selon un bilan non exhaustif de l’organisme de contrôle technique de construction (CTC) dont les équipes poursuivent encore leurs travaux de prospection et de classification.

Les diverses secousses qui se sont succédées, depuis 20h30 dont la plus importante, d’une grande intensité (5.9 sur l’échelle Richter) ont  violement secoué certains quartiers, notamment ceux de la haute ville, familièrement appelé le « vieux Bougie » et mis à rude épreuve leur construction dont comme ce fût le cas à la rue Fatima, non loin du mythique lycée Ibn Sina et de la poste centrale, qui ont été littéralement éventrées.