Makri: « Le climat politique permet la tenue des élections »

Le climat politique dominant dans le pays actuellement, permet la tenue des élections législatives prochaines, en concordance avec les aspirations et la volonté du peuple, a affirmé à Aïn Témouchent, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Makri.

Président une rencontre locale des cadres de sa formation politique, organisée au niveau de la maison de la culture « Aïssa Messaoudi » à Aïn Témouchent, M. Makri a souligné vendredi soir que le MSP perçoit un climat politique, économique et social, propice pour organiser de « véritables élections », ajoutant que son parti est optimiste, et prêt à affronter tous les défis. Le président du MSP a appelé à « se ranger du côté de la volonté du peuple, et laisser les élections se dérouler selon cette volonté », soulignant l’importance de rester « ralliés autours de l’intérêt de la nation, et dévoués à nos martyrs, tout en œuvrant  pour l’évolution et la prospérité de notre patrie ». Il a, en outre, considéré que les prochaines législatives constituent une occasion pour l’Algérie pour réaliser le développement et la prospérité, tout en souhaitant que ce scrutin soit « un point de départ vers de meilleurs horizons, où les droits seront consacrés ». M.Makri a rappelé dans ce sens que « la position naturelle d’un parti politique est la participation aux élections », rappelant que le MSP a participé aux élections sous différentes conditions, et « que les prochaines législatives, sont caractérisées par un pouvoir basculé en faveur du peuple ». Il a avancé dans ce même contexte que « ces élections sont une occasion importante », ajoutant qu’il a « perçu une volonté de faire appel à la volonté du peuple, notamment à travers les engagements du Président de la République, en ce qui concerne la rupture avec le système des quotas », ce que soutient le MSP.