Algérie Télécom annonce un plan de modernisation d’envergure

«La numérisation en Algérie est au cœur de la stratégie d’Algérie Télécom et nous œuvrons à améliorer notre qualité de service, tant au niveau de l’administration que pour nos clients.» C’est ce qu’a indiqué le P-DG d’Algérie Télécom, lors d’une conférence, organisée dans la wilaya d’El Oued.

Selon Karim Bibi Triki, «Algérie Télécom a engagé un plan stratégique pour l’amélioration des services numériques et a réussi les opérations de test qui vont permettre d’augmenter le débit minimum au profit de plus de 2 millions d’abonnés de 2 mégaoctets à 4 Mo». «Ceci reste relativement faible mais, quand même, nous aspirons à doubler le débit au profit de deux millions de clients», a-t-il ajouté, expliquant que la bande passante internationale ne le permettait pas auparavant. Concernant le débit mobile, entre le 1er janvier 2020 à la même période en 2021, le P-DG d’Algérie Télécom assure qu’il a été augmenté de 65% et reflète l’ensemble des opérateurs mobiles en Algérie, dont Mobilis est aujourd’hui le leader.
Le directeur général adjoint, Mounir Djouaher, a, quant à lui, assuré que l’ensemble des 58 wilayas du pays sont reliées par fibre optique, soit un réseau de 117.484 km, atteint en décembre dernier. «Nous avons pu relier toutes les wilayas, pour permettre aux administrations, APC et collectivités locales d’avoir accès à internet même au niveau des zones enclavées», a-t-il signalé. Il ajoutera que 625 zones d’ombre ont été reliées par le réseau et 1.888 localités rurales ont été majoritairement desservies par le service 4G. Lors de son intervention, il a assuré que le plan de modernisation du réseau national a atteint 90%. «Nous procédons au changement du réseau vétuste en cuivre pour le remplacer par la fibre FTTH (fiber to the home), qui assure une meilleure connectivité », a-t-il affirmé. Djouahar fait savoir que 3,5 millions de foyers sont connectés à internet, dont plus de 2 millions en fibre optique et 1,22 millions de foyers en 4G. Le responsable assure que l’évolution du service dépend de la consommation et des besoins. «Nous aspirons à améliorer le débit, notamment en faveur des start-up et des microentreprises. Nous avons procédé à plusieurs facilitations au profit des jeunes porteurs de projets. Ils n’ont qu’à fournir un seul document pour bénéficier d’une connexion à haut débit, ce qui permettra de favoriser leur développement», a-t-il conclu.
De notre envoyé spécial à El Oued : Walid Souahi