Tamanrasset: des mesures pour la prise en charge des préoccupations en zones d’ombre

Le Conseiller du Président de la République, chargé des zones d’ombre, Brahim Merad, a affirmé, mercredi dans la wilaya de Tamanrasset, que « des mesures sont préconisées pour prendre en charge les préoccupations des habitants des zones d’ombre, selon les priorités ».

« Des objectifs ont été fixés pour prendre en charge les préoccupations des populations des zones d’ombre à travers le pays, selon un ordre de priorité », a indiqué M. Merad lors de l’inspection de projets de développement au village de Isliskène, dans la commune d’Idelès, au 3ème et dernier jour de sa tournée de travail dans la wilaya.

Des efforts sont entrepris pour trouver des formules de financement des projets de développement dans ces zones, notamment ceux liés au désenclavement, à la réalisation des réseaux divers et à l’amélioration des conditions de scolarisation et de restauration scolaire, a-t-il précisé.

En réponse aux doléances soulevées par la population de la localité d’Isliskène (65 km Nord de Tamanrasset), M. Brahim Merad a souligné que le citoyen était « un partenaire au développement, à travers sa contribution à l’élaboration du schéma de développement avec l’administration locale ».

« Il est temps d’accorder toute l’importance voulue aux zones d’ombre et que les efforts se poursuivront, à différentes échelles et à la faveur des différents programmes du gouvernement, pour le développement des zones d’ombre », a ajouté le conseiller du Président de la République.

Les préoccupations soulevées par la population locale portent notamment sur la réalisation d’un établissement d’enseignement moyen dans la région, l’octroi d’une tanche de la formule du logement social, la protection des terres agricoles contre l’érosion et l’amélioration du cadre urbain.

Les responsables du secteur de l’agriculture et ceux des dispositifs de l’emploi ont présenté, à cette occasion, d’amples explications sur les mécanismes disponibles et sur l’accompagnement des jeunes dans le montage de leurs projets de micro-entreprises agricoles.

Lors de sa tournée, M. Brahim Merad a visité un projet de trois classes scolaires et la station de refoulement des eaux usées, avant d’inspecter, dans la localité de Tifert-Est, l’école « Chahid Larbi Ben M’hidi » ayant bénéficié d’une opération de restauration, et une autre similaire à Tifert-Ouest, ainsi que le projet de réhabilitation des canalisations d’eau potable dans les deux localités.

Après avoir écouté les préoccupations formulées par les citoyens, M. Merad a salué l’esprit de responsabilité de la société civile dans la formulation de ses préoccupations qu’il estime « objectives et à prendre en charge », à travers l’amélioration du cadre de vie de la population rurale par l’implication des différents acteurs dans la dynamique de développement.

Le conseiller du Président de la République a inspecté, au village de Daghmouli, un projet d’éclairage public fonctionnant à l’énergie solaire, et un autre d’aménagement et de revêtement d’un stade de proximité d’une pelouse synthétique.

Des préoccupations liées à la couverture de téléphonie mobile et l’ouverture d’espaces de commercialisation des produits agricoles, ont été formulées à M. Merad qui a appelé à hâter l’ouverture de la salle omnisports, fermée depuis des années, à la satisfaction des jeunes de la région.

Le Conseiller du Président de la République, chargé des zones d’ombre, Brahim Merad, s’est rendu, au terme de sa visite de travail de trois jours dans la wilaya, au village de Taghmout (35 km de Tamanrasset) pour s’enquérir des opérations de développement qui y sont menées et des conditions de vie de la population locale.