Tizi Ouzou : Une digue en bâche pour le captage des eaux du Sebaou

Les barrages d’eau sont actuellement à leur niveau le plus bas, à l’exemple de celui de Taksebt, le plus important de la wilaya de Tizi Ouzou, d’une capacité de 180 millions de m3. Ce dernier a atteint sa cote d’alerte avec un taux de remplissage de moins 25%.

Les dernières précipitations, estimées à 17mm, ont été d’un apport de un million de m3. Son taux de remplissage est passé à 26,15%. Ce qui, bien évidemment, reste insuffisant pour faire face à la forte demande en eau. En conséquence, il a été décidé de lancer en réalisation un projet de pompage de 30.000 m3 d’eau/jour à partir de l’oued Sebaou. Un projet confié à l’entreprise nationale Cosider qui a installé ses chantiers au niveau du point de confluence des oueds Aïssi et Sebaou. Un projet qui consiste à emmagasiner l’eau de ces deux oueds à travers une digue en bâche pour les transférer vers le barrage. Ce projet permet surtout de rentabiliser les ressources hydriques de ces deux oueds, estimées actuellement plus de un million m3 contre 4 millions à la fin de l’année 2020. Des quantités qui se perdent dans la nature. Ainsi, avec cette méthode de pompage, le barrage recevra une quantité de 30 à 40.000m3 en attendant de la porter à 50.000 m3, même si pour les spécialistes, il faudrait au moins dix fois plus  faire face à six mois de sécheresse.  Par ailleurs, et selon le directeur des ressources en eau, Mokrane Djouder, «une enveloppe de 80 milliards de centimes a été dégagée par la tutelle pour réhabiliter 250 fontaines et réaliser 150 nouveaux captages de sources à travers toutes les contrées de la wilaya».
Rachid Hammoutène