Cap sur le changement démocratique

 

A qui profite le phénomène récurrent de la spéculation ? La question lancinante met en évidence les pratiques illégales des héritiers du système pourri, affairés à une déstabilisation en règle du marché pour marquer une résistance au changement. A l’approche du mois sacré de Ramadhan, la valse des prix des produits de première nécessité est donc enregistrée pour mettre à mal le pouvoir d’achat des citoyens laminés par la hausse des prix. C’est pourquoi, en Conseil des ministres, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné, à titre exceptionnel, l’importation de la viande congelée pour une bonne préparation du Ramadhan, l’intensification des visites d’inspection menées par les services mixtes de la Sûreté nationale et du commerce, à l’effet de combattre les tentatives de fraude et de stockage illégal. Cette décision salvatrice donne un cachet particulier au mois de la piété et de la rahma célébré, cette année, dans le nouveau pôle de Djamaâ El Djazaïr aux portes des salles de prière ouvertes et doté d’une instance provisoire de gestion, en attendant l’élaboration d’une conception définitive en matière d’organisation et de fonctionnement. En cette période délicate, il a été aussi procédé à l’interdiction et à la fermeture des comptes commerciaux des services de la Poste, à l’origine des perturbations vécues par les citoyens. Au service des citoyens, l’Algérie du changement prône le sens de l’équité et de la justice reconnue, notamment à ceux qui ont consenti des sacrifices énormes pour défendre la nation. Ce sont tous les corps et les catégories de l’Armée nationale populaire (ANP) dont les préoccupations ont été prises en charge. Au Conseil des ministres, le Président de la République a appelé à un amendement du code de pension militaire pour un traitement équitable des requêtes en lien avec les différentes formes d’invalidité, d’inaptitude ou radiation. Cet engagement résolu participe à la consolidation du front interne, où la nouvelle Algérie a tant besoin de la conjugaison de tous les efforts et d’une vigilance patriotique de tous les instants. A la veille du renouvellement des institutions d’un changement démocratique, le rôle catalyseur de la jeunesse et de la société civile s’inscrit dans une dynamique de remodelage du paysage politique et de rajeunissement de l’élite politique. Tous les moyens matériels et financiers sont consentis par l’Etat pour favoriser une participation accrue des jeunes, assurés de la gratuité des salles et des affiches publicitaires. Les prémisses d’une implication jugée prometteuse par l’Autorité nationale indépendante des élections sont perceptibles dans le retrait de plus de 600 dossiers de candidature dont près de 300 pour les candidats libres. L’installation dans les plus brefs délais de l’Observatoire national de la société civile et le renforcement du Haut-Conseil de la jeunesse, érigé en Parlement des jeunes, remettent les pendules à l’heure du changement
démocratique.
  Horizons