Annaba : Le festival «un livre pour un court-métrage» jusqu’au 1er avril

Le Festival international «un livre pour un court-métrage» a débuté, dimanche dernier à Annaba, sous le slogan «voyage de la pensée entre les livres et l’écran».

Organisé par l’Association «Art pour la promotion culturelle de la wilaya de Annaba», l’évènement se poursuivra jusqu’au 1er mois d’avril prochain. Le centre algérien du cinéma, la cinémathèque d’Annaba, la maison de la culture Mohamed-Boudiaf,  l’association culturelle tunisienne «dose d’art», le « club des  jeunes du Youtube » de Hammam El Naf de Tunisie, la Société du cinéma et des beaux-arts du Maroc, l’ONDA, l’Association « El Djazair Tenmou » et la Direction de la culture de la wilaya prennent part à l’organisation de la manifestation. L’objectif de cette dernière est d’ancrer la culture de l’image et du cinéma et de mettre en avant  le rôle des livres et de la lecture dans le développement des capacités créatives des jeunes dans ce domaine. L’autre souci des organisateurs est  de créer un esprit d’échange et de compétition, de faire découvrir leurs capacités créatives et enfin d’encourager la production cinématographique tout en contribuant à la promotion de la lecture. Ces activités visent également à revitaliser la scène culturelle locale.    En plus des performances, plusieurs ateliers sont organisés sur l’écriture de scénario, l’installation et la conception d’affiches, la propriété intellectuelle et le droit d’auteur, avec Karim Karar. Abderahmane Harrath a présenté, à la  bibliothèque principale de lecture publique, «Barkat Sliman» son court–métrage et évoqué les techniques de réalisation. C’est dans le même espace que Mohamed Tahar Chawki a animé un Master class. Enfin, plusieurs concours dont les résultats définitifs seront annoncés en avril prochain sont prévus. Les gagnants seront honorés, des ensembles de livres leur seront remis en plus de trophées «Livre d’or et « Livre d’argent », se verront remettre des lots de livres
Rym Harhoura