Une baisse de 13,16 %, de la mortalité routière

 «18.949 accidents corporels de la circulation routière ont été comptabilisés durant l’année 2020, soit 3.558 accidents de moins par rapport à l’année 2019 », a indiqué, ce mardi à Alger, le directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), Ahmed Naït El Hocine, lors d’une conférence au forum du quotidien Echaâb, à Alger.

Ahmed Naït El Hocine a annoncé une baisse 13,16 %, de la mortalité routière comparativement à  2019. Le nombre de personnes blessées sur nos routes a, quant à lui, diminué de 16,68 % : 25.836 personnes au cours de l’année 2020, contre 31.010 durant l’année 2019, soit 5.174 personnes blessées en moins.
Concernant les tendances lourdes du bilan 2020, il ressort la prédominance des titulaires de permis de conduire probatoires. En effet, a-t-il expliqué, les conducteurs titulaires d’un permis de conduire de moins de deux ans (permis probatoire) ont été impliqués dans 3.350 accidents  corporels de la circulation routière au cours de l’année 2020, soit 17,68% de la totalité des conducteurs impliqués.
Les motocycles signalés dans 3.674 accidents corporels
«Cet  état de fait peut être expliqué, en grande partie, par le faible apprentissage à la conduite et le jeune âge des nouveaux titulaires des permis de conduire,  lesquels favorisent les comportements intempestifs et les postures dangereuses et irréfléchies en circulation»,  a-t-il précisé.
L’interlocuteur a évoqué l’implication grandissante des usagers des deux roues. «Les motocycles sont signalés dans 3.674 accidents corporels enregistrés au cours de l’année  2020, soit 19,39% de l’accidentalité globale, en augmentation de  2.97% par rapport à l’année 2019», a-t-il révélé.
Samira Sidhoum