Université de M’sila : Obtention de 2 brevets d’invention dans le domaine des géo-matériaux

Le chercheur à l’Université Mohamed Boudiaf de  M’sila, Mohamed Bencheikh, a obtenu deux brevets d’invention de l’Institut national algérien de la propriété industrielle (INAPI) dans le domaine des géo-matériaux, selon cet établissement.

M. Bencheikh a expliqué que le premier brevet obtenu en collaboration avec son collègue chercheur, Abderachid Amriou, concerne  »un procédé  expérimental de contrôle de la durabilité du béton réalisé par un essai de perméabilité à l’eau sur une éprouvette de forme cylindrique creuse ».
L’invention consiste à contrôler et évaluer la durabilité du béton par la mesure de la perméabilité à l’eau, selon le chercheur, qui a expliqué que l’invention permet aussi d’évaluer la durabilité des structures et ouvrages en béton soumises à un environnement préjudiciable.
Le second brevet se rapporte au domaine des matériaux de construction et a pour objectif l’élaboration et la fabrication d’une brique en terre crue, compressée et stabilisée à base de sable de dune du Sahara, a-t-il précisé. Ces brevets jouent un rôle essentiel pour l’université de M’sila, car ils  permettent non seulement de valoriser ses investissements, mais aussi de trouver des partenaires pour l’exploitation de ses inventions, a-t-il noté, ajoutant que les deux brevets représentent une belle avancée dans la réalisation de matériaux de construction modernes.
De son côté, le recteur de l’université de M’sila, Kamel Baddari, a assuré que « seules l’innovation et la créativité permettent de trouver des réponses durables aux enjeux économiques et socio-économiques auxquels notre société est confrontée ». Pour sa part, Ahmed Mir, directeur de l’incubateur de l’université de M’sila et directeur du Centre d’appui à la technologie et à l’innovation  (CATI), a estimé que l’incubateur accompagne les chercheurs de l’université dans leurs démarches de protection en partenariat avec le CATI, assurant  que l’apport de l’université de M’sila à l’économie, à travers son savoir-faire, fait partie des objectifs.
Le directeur général de l’INAPI, Abdelhafid Benmehdi, a relevé, quant à lui, avec satisfaction que l’université de M’sila est classée, en 2020 et  2021, première à l’échelle nationale en matière de dépôt de brevets d’invention. Avec quatre brevets déjà obtenus, et 36 autres déposés et en cours de  traitement, l’esprit de transfert technologique et d’entreprise fait partie intégrante de cette université, a-t-il souligné. Aujourd’hui, le nombre de brevets déposés par l’université de M’sila est  un indicateur comparatif de la performance de cet établissement universitaire, a-t-il assuré.