Intempéries : Une femme décédée et une autre disparue à Alger

 Une femme, emportée samedi par les crues d’Oued Saoula à Alger, suite aux fortes chutes de pluies qui se sont abattues ces dernières 24 heures sur plusieurs wilayas du pays, a été repêchée décédée, ce dimanche, indique un communiqué de la Direction générale de la Protection civile. La même source souligne que les opérations de recherches d’une autre femme se poursuivent.

« Nos secours qui ont procédé à une opération de recherches de deux (02) personnes disparues, emportées par les crues d’Oued Saoula, ont repêché, ce matin, le corps d’une femme âgée de 58 ans, tandis que les opérations de recherches de la deuxième victime se poursuivent », précise le communiqué.
Outre le sauvetage également de « 09 personnes cernées par les eaux pluviales à travers les communes de Drarïa, Khraïssia, Bouzaréah et El  Harrach », durant ces dernières 24h, les mêmes unités ont procédé à « plusieurs opérations d’épuisements des eaux pluviales et au dégagement des véhicules dans les communes de Bach Djerrah, Staoueli, El Biar, Belouizdad,
Bir Mouard Raïs, El Mouradia, Birkhadem, Sidi Moussa, Kouba, Aïn Benïan, Eucalyptus, Gué de Constantine, Husseïn Dey, El Achour, Bab Ezzouar, et Ben Aknoun ».
Des interventions de sauvetage de 18 personnes et l’épuisement des eaux pluviales infiltrés dans des habitations et édifices publics, ont été effectués, également, à travers les wilayas d’Oran, Chlef, Relizane, Blida, Boumerdes, Tissemsilt, Bouira, Tizi Ouzou, Constantine, Sétif et Tébessa.
Les unités de la Protection civile ont souligné, par ailleurs, avoir effectué durant la période du 23 au 24 octobre notamment à travers 14 wilayas : Alger, Boumerdes, Blida, Tizi Ouzou, Bejaïa, Bouira, Sétif, Constantine, Mila, Tébessa, Oran, Relizane, Chlef et Tissemsilt, plusieurs interventions dont 43 opérations de sauvetage des personnes coincées et cernées par les eaux pluviales, le dégagement des véhicules emportées par les eaux, 138 opérations d’épuisement et de pompage des eaux pluviales. La même source relève également l’intervention de ses unités suite à « 6 effondrements partiels des faux plafonds et murs extérieurs et habitations précaires ».