Tipaza : Des dispositions pour contrecarrer la spéculation durant le Ramadhan

A moins de deux semaines du mois de Ramadhan, c’est le branle-bas de combat à la Direction du commerce de la wilaya de Tipasa. Objectif: lutter contre la spéculation qui prend chaque année de l’ampleur, notamment durant les premiers jours du mois du jeûne où la mercuriale connaît une tendance haussière que la règle de l’offre et de la demande ne justifie pas toujours.

«Un dispositif de contrôle fonctionnant sept jours sur sept et en 24h/24 sera actionné à travers les 28 communes que compte la wilaya», indique le directeur du commerce de la wilaya, Mohamed Hadjal. Aussi, 48 brigades constituées de 96 agents de contrôle seront mobilisées. Elles  seront réparties suivant les spécificités et la consistance du tissu commercial de chaque zone. «Six inspections superviseront le travail des brigades et une  brigade mobile au niveau de la direction sera prête à intervenir à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit», explique Hadjal. Et d’ajouter : «Un programme de contrôle pour lutter contre la spéculation est élaboré en collaboration avec les services de sécurité». Outre le contrôle et la répression, la Direction du commerce lance un nouveau chantier à travers la création d’un réseau de marchés de proximité dans toutes les communes. Selon son responsable, l’idée a reçu l’aval du wali. «Des réunions avec les chefs de daïra sont prévues pour débattre de la question et choisir les sites devant accueillir ces infrastructures», souligne-t-il. Pour Hadjal, il ne s’agit pas seulement de réduire la dispersion de l’offre, mais d’intégrer les commerçants, notamment les vendeurs des fruits et légumes, dans le circuit formel. A ce propos, une campagne de sensibilisation est lancée. «C’est un travail de longue haleine», estime le directeur qui annonce, au passage, que deux marchés de la Rahma où la vente sera  effectuée directement du producteur au consommateur, ouvriront leurs portes, comme à l’accoutumée, dans les villes de Tipasa et Fouka. «Un opérateur a également sollicité une autorisation pour organiser une braderie sur l’esplanade du port à Tipasa», ajoute-t-il.
Amirouche Lebbal