Boukadoum réaffirme le soutien de l’Algérie aux nouvelles autorités libyennes

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a réaffirmé, mardi lors, d’un entretien téléphonique avec son  homologue du Gouvernement libyen d’unité nationale, Nadjla al-Mangouche, le soutien de l’Algérie aux nouvelles autorités libyennes dans leurs démarches visant à unifier les institutions et organiser les échéances électorales. 

« Réaffirmer le soutien de l’Algérie aux nouvelles Autorités libyennes dans leurs démarches d’unification des institutions et d’organisation des  échéances électorales, a été au centre de l’entretien téléphonique que j’ai eu, ce mardi, avec mon homologue libyenne, Nadjla al-Mangouche, en sus de notre détermination commune d’insuffler une plus grande dynamique à la coopération entre nos deux peuples frères dans différents domaines », a écrit M. Boukadoum sur son compte Twitter. Le nouveau Gouvernement libyen d’unité nationale conduit une étape de transition qui prendra fin par la tenue d’élections présidentielle et  parlementaire le 24 décembre prochain. Le nouvel exécutif s’est fixé 12 objectifs durant la période de transition. Il s’agit, entre autres, d' »assurer la souveraineté à travers l’ensemble du territoire libyen, d’évacuer les mercenaires et forces étrangères du pays, sécuriser les frontières, d’améliorer le quotidien des Libyens et d’instaurer une réconciliation nationale.