Une plateforme numérique pour la gestion des établissements scolaires

Le Secrétaire général du ministère de l’Education  nationale, Boubaker Seddik Bouaza a affirmé, ce jeudi depuis Sétif, que le ministère a décidé à partir de la prochaine rentrée scolaire d’adopter  « exclusivement » la plateforme numérique pour la gestion administrative et pédagogique.

Supervisant l’ouverture des travaux de la conférence régionale pour la préparation de la rentrée scolaire 2021-2022 dans les wilayas est du pays, se poursuivant jusqu’au 4 avril, au siège de la direction de l’éducation de la wilaya, M. Boubaker Seddik Bouaza a précisé que son département ministériel a décidé à partir de la prochaine année scolaire d’adopter « exclusivement » la plateforme numérique dans la gestion administrative et pédagogique pour collecter les données et définir les besoins du secteur. Le SG du ministère a instruit les participants à la conférence à l’effet de « faire preuve de rigueur dans la préparation des informations et des données conformément aux modèles figurant dans la plateforme numérique et  ce pour identifier les prévisions et définir les nouveaux postes budgétaires ». A l’effet de rationnaliser les dépenses, le même responsable a mis l’accent sur « l’obligation de définir les postes budgétaires en fonction des besoins de chaque établissement éducatif et selon la spécialité, outre  l’exploitation idoine des ressources humaines avant de recourir à la demande de postes supplémentaires ». Concernant les examens professionnels pour la promotion dans certains grades au titre de l’année 2021 ainsi que les examens scolaires nationaux  (session 2021), M. Boubaker Seddik Bouaza s’est dit optimiste quant à la réussite grâce à l’expérience dont jouit l’Office national des examens et concours (ONEC) pour les organiser.