Makri : « Les prochaines élections législatives, une réelle opportunité de changement »

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) Abderrezak Makri, a considéré vendredi à Bordj Bou Arreridj que les élections législatives du 12 juin prochain constituent « une opportunité de changement et de réforme réelle des institutions de l’Etat ».

Intervenant lors d’une rencontre avec les cadres de son parti à Bordj Bou Arreridj, M. Makri a affirmé que la participation de sa formation politique aux prochaines législatives représente une « opportunité pour un réel changement, pour le rassemblement et le consensus national », en voulant pour preuves l’existence « d’indicateurs positifs de changement ». Le président du MSP a mis en garde toutefois contre les effets des « tentatives de fraude et de création d’une classe politique d’en haut, comme cela se produisait à chaque fois », qualifiant cela de « dangereuse aventure et de trahison envers le pays », pouvant conduire, selon lui, à « son effondrement ». M. Makri a également indiqué que son parti, qui a décidé de participer aux prochaines législatives, est encore au stade de la collecte des candidatures au niveau des communes avant de les faire parvenir à la commission de wilaya. Dans ce contexte, le chef de file du MSP a ajouté que « l’ère de la distribution des quotas est révolue et le Mouvement de la société pour la paix a ouvert la porte à des citoyens non-adhérents au parti pour se présenter sur ses listes », relevant en outre que sa formation politique aspire à « devenir un véritable partenaire au sein du gouvernement ». Enfin, M. Makri a soutenu que « le Hirak n’a pas réalisé tous ses objectifs, mais parmi ses acquis figurent l’interruption du cinquième mandat et la dénonciation de la corruption et des corrompus », assurant que l’objectif principal demeure le « parachèvement de la volonté populaire ».