L’artiste- peintre Ali Boukhalfa expose à la Galerie «Diwaniya»

 

 

La Galerie d’art «Diwaniya» située à Chéraga (Alger), héberge jusqu’au 23 juin, la première exposition individuelle de l’artiste- peintre Ali Boukhalfa. L’exposition, intitulée «Passerelles» est l’aboutissement de près de cinquante ans de recherche et d’influences.

Ses toiles révèlent l’évolution de son monde qui tend vers la désintégration humaine, mais son travail pictural incorpore des éléments du patrimoine culturel algérien à travers des symboles de l’artisanat et parfois de l’architecture des villes du Sud. Des éléments d’architecture spécifiques à la région du M’zab, des ustensiles ornés côtoient des instruments de musique et des tapis de différentes couleurs, placés et installés en relief. Boukhalfa qui est également sculpteur est un ancien élève de l’École supérieure des Beaux-arts d’Alger. Les tableaux qu’il propose ont été réalisés durant les années soixante-dix et quatre-vingt du siècle dernier. L’univers artistique de son professeur à l’Ecole nationale des Beaux-arts, M’hamed Issiakhem imprègne son univers et son empreinte est clairement présente dans l’exposition. Au sein d’un groupe de peintres qui ont récemment exposé, Boukhalfa s’est lancé dans une recherche de «la transformation humaine vers la métaphysique», ou dit-il «le corps se désintègre et se simplifie et se construit différemment pour échapper à la condition de devenir un être organique éphémère». Dans cette démarche, la touche géométrique et la clarté du trait sont totalement présentes. C’est un héritage de trois ans de travail de sculpture dans les ateliers du Français Jean Dubuffet et de grandes inclinations vers cette forme d’expression. Boukhalfa, né à Alger en 1948, a étudié la sculpture et la peinture à l’Ecole nationale des Beaux-arts d’Alger, dans le département de M’hamed Issiakhem, puis à Paris. En France, il était assistant du célèbre sculpteur Jean Dubuffet. A la fin de son cursus académique, Boukhalfa revient en Algérie et exerça  à l’Ecole des Beaux-arts en tant que professeur entre 1981et  2011.Parmi sesœuvres on peut citer sa contribution à la conception d’un monument moderne érigé dans la ville de Bouira, des reconstitutions historiques et des bas-reliefs en bronze. L’artiste a enfin participé à plusieurs expositions collectives, dont récemment, avec la Galerie Diwaniya, «Intersect 21» qui s’est déroulée à Chicago (USA).

H .M.