Législatives 2021: Une campagne avant l’heure

Avant même l’achèvement de la confection des listes électorales, les formations politiques  participant aux prochaines législatives se lancent déjà dans une campagne électorale par anticipation.

C’est du moins ce qui est perceptible au travers des différentes sorties médiatiques des chefs de parti et de leurs représentants ainsi que de leurs déplacements aux quatre coins du pays. Multipliant les activités politiques, entre meetings populaires et activités organiques, le mouvement El Bina d’Abdelkader Bengrina n’a pas attendu le coup d’envoi officiel de cette campagne pour se lancer dans la bataille électorale en vue de s’adjuger des sièges dans la future Assemblée nationale populaire (APN). Et Bengrina voit grand puisqu’il anime ses meetings dans de grandes salles, à l’instar de celui animé ce dimanche à la coupole du 5 Juillet d’Alger. Vendredi dernier, le patron d’El Bina a tenu un autre meeting dans la wilaya d’El Bayadh. Jeudi dernier, il s’est rendu dans la wilaya de Tiaret dans laquelle il a fait un long discours sur l’importance du rendez-vous du 12 juin prochain. Le 27 mars dernier, Bengrina s’est adressé à ses militants, lors d’un meeting animé dans la wilaya  d’Oum El Bouaghi.  Le secrétaire général du Front de libération national a, lui également, intensifié ses activités en multipliant les instructions et orientations en rapport avec le rendez-vous du 12 juin prochain. Il a tout autant fait des sorties médiatiques, à l’instar du meeting animé à la fin mars dernier dans la wilaya de Ghardaïa. Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) concentre, pour sa part, ses efforts actuels dans des participations aux émissions de télévision, où son président, AbderrezakMakri, est passé successivement dans Canal Algérie,  El Bilad Tv et El Khabar. De manière concomitante, les membres de la direction du parti, les plus en vue, à l’instar de Benadjemia, Saïdane, Tifour et Dahmane Abdelkrim, écument les plateaux de télévision pour porter la voix du MSP auprès d’éventuels électeurs. De son côté, le parti de Jil Jadid intensifie ses activités et multiplie ses sorties médiatiques. Animant régulièrement des webinaires avec des responsables du parti, Sofiane Djillali a abordé plusieurs questions de l’heure, à l’instar du développement local, des nouvelles technologies de la communication, de la situation économique ainsi que de la crise sanitaire, une manière de débattre et d’intéresser les électeurs, y compris à distance. Ceci en sus des participations aux débats sur les plateaux de télévision. Tahar Benbaïbèche, le président d’El Fadjr El Djadid, n’est pas en reste puisqu’il a fait plusieurs déplacements à l’intérieur du pays pour mobiliser et sensibiliser les militants de son parti à l’importance de réussir les législatives. A Médéa, il a inauguré un nouveau siège du parti pour mieux recevoir les sympathisants du parti dans cette wilaya. Tout comme il a renoué avec les sorties médiatiques, dont une participation à une émission à la radio Chaîne 2 et à l’ENTV, et au courant desquelles il a vanté les mérites du rendez-vous électoral du 12 juin prochain. Le leader du Rassemblement national démocratique (RND), lui aussi, a sillonné le territoire national et renoué contact avec les populations locales appelées, en pareille conjoncture, à s’exprimer à l’occasion du scrutin législatif. TayebZitouni n’a pas manqué, à ce propos, de saisir l’occasion de la Journée de la victoire pour animer un important meeting à la fin mars dernier dans la wilaya de Djelfa.

Hakem Fatma Zohra