Maroc: Les restaurateurs en grève vendredi

Des cafetiers et restaurateurs marocains ont  annoncé observer une grève nationale vendredi prochain, à l’appel de l’Association nationale des patrons des cafés et restaurants au Maroc  (ANPCRM), pour dénoncer la « gestion irresponsable » du gouvernement et l’absence de toute vision ou stratégie pour faire face à la crise  financière qui touche ce secteur.

Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion du conseil national, tenue le 31 mars dernier, l’Association a invité les professionnels du  secteur à entamer une grève nationale de 24h, le vendredi 9 avril prochain « en réponse au mépris du gouvernement et du comité national de vigilance  vis-à-vis de toutes les alertes émises par le bureau national de l’Association sur la crise que vit le secteur depuis l’épidémie du coronavirus ». En effet, l’association a affirmé avoir tenté plusieurs fois d’ouvrir le dialogue avec le gouvernement et le comité de veille pour chercher des moyens destinés à arrêter la faillite du secteur, soulignant l’absence de toute vision ou stratégie gouvernementale. Le bureau national de l’association déplore le fait que le gouvernement  ait ignoré les correspondances dans lesquelles il a alerté sur la gravité de la situation vécue par les professionnels marocains de ce secteur, lit-on dans le communiqué. Il dénonce « la gestion irresponsable du gouvernement et du comité national de vigilance de ses propositions ». Les professionnels du secteur se sont plaints des décisions du gouvernement, notamment le fait de prolonger le couvre-feu jusqu’à 20h, qui selon eux, « continuent de plonger le secteur de restauration dans la crise ». De l’avis des professionnels, le gouvernement n’affiche aucune disponibilité ni volonté pour stopper la descente aux enfers de leur secteur d’activités, frappé de plein fouet par la crise du coronavirus. Ils réclament aussi la correction des « déséquilibres » existant dans les textes qui régissent leur secteur.