Bengrina : «On occupera la première place et on participera au gouvernement issu de la nouvelle APN»

Le président du mouvement national El Bina, Abdelkader Bengrina a déclaré, ce lundi à Alger, que la participation massive des citoyens aux prochaines législatives constituait « un garant de la régularité et de la transparence de cette échéance » qu’il a qualifiée d' »opportunité pour opérer le changement escompté ».

Invité de la Radio nationale (Chaine I), M. Bengrina a indiqué que « la participation des différentes franges de la société, notamment les jeunes aux prochaines législatives garantira certainement la régularité de ces élections ». La volonté politique « ne suffit pas à elle seule pour garantir la transparence de cette échéance », a-t-il dit, considérant que ce rendez-vous électoral constitue « une opportunité pour opérer le changement escompté et concrétiser les revendications du Hirak populaire authentique ». Il a fait savoir que sa formation comptait participer aux prochaines législatives, dans le cadre d’une alliance avec des forces nationales, et ce au niveau de 58 wilayas, soulignant que l’objectif de la formation de cette alliance consiste à renforcer le processus de la légitimité constitutionnelle et concrétiser le principe de la volonté populaire, à la faveur de nouvelles pratiques et de nouveaux visages, loin des pratiques de la Issaba. A cet effet, il a rappelé que « 80 % des candidats présentés par le mouvement El Bina à la prochaine échéance législative ne sont pas issu du mouvement, la formation étant convaincue de la nécessité d’accorder la chance à tout un chacun pour s’affirmer, assumer la responsabilité et participer à la gestion des affaires publiques, notamment la catégorie des jeunes ». Pour ce qui est de la question d’éloigner l’argent sale du processus électoral, M. Bengrina a salué « la volonté politique du président de la République de concrétiser cet objectif qui permet « une contribution effective à la restitution de la confiance du citoyen dans le processus électoral ». Rappelant que sa formation accorde une place particulière à la femme et aux jeunes dans ses structures et ses listes électorales », il a précisé que le mouvement « ne souffre pas du conflit générationnel » étant convaincu de la nécessité d’impliquer ces deux catégories de la société, les qualifiant de « réservoir de la Nation qui a prouvé ses compétences dans différents domaines ». Concernant les chances du mouvement de réaliser des résultats positifs lors des prochaines législatives, M. Bengrina a indiqué que sa formation politique « occupera la première place et participera au gouvernement issu de la nouvelle composante de l’Assemblée populaire nationale (APN) ».