Soudan: 50 morts dans des affrontements tribaux au Darfour-Ouest

Au moins 50 personnes ont été tuées dans des  affrontements tribaux qui se poursuivent depuis quatre jours à El-Geneina, capitale du Darfour-Ouest où l’état d’urgence a été décrété, a annoncé ce mardi le Comité des médecins de cette région troublée de l’ouest du Soudan dans un nouveau bilan.

« Le Comité a recensé un bilan de 32 nouvelles victimes et 78 blessés, portant le nombre total de morts à 50 et celui des blessés à 132 », a indiqué dans un communiqué une branche locale du Comité fondé en 2016 pour représenter la communauté médicale soudanaise. « Malgré un calme relatif, les équipes médicales continuent de faire face à de grandes difficultés dans leurs déplacements », précise le Comité. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha), le bilan des « affrontements entre la tribu Al-Massalit et les tribus arabes » s’élevait lundi soir à 40 morts et 58 blessés. « La nuit a été calme mais ce matin, nous avons entendu des coups de feu qui ont duré environ une heure dans le quartier de Hay al-Jabal » (sud-ouest de la ville), a raconté Mohamed Abdel Rahmane, habitant d’El-Geneina,  cité par des médias. Lundi soir, les autorités ont instauré l’état d’urgence et déployé l’armée au Darfour-Ouest. Les « opérations humanitaires et les vols ont été suspendus » à El-Geneina, plaque tournante de l’aide dans la région, affectant « plus de 700.000 personnes », selon l’ONU.