Tizi-Ouzou : Un salon du livre à Ath Yanni

A l’instar d’autres localités de Kabylie, Ath Yanni aura désormais son Salon du livre. Baptisé du nom de l’écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri natif de cette commune, la manifestation  aura lieu à la Maison de jeunes Keddache-Ali les 8 ,9 et 10 du mois en cours sous le slogan «Ecriture et libération».
Initié lors de la commémoration du 31e  anniversaire de la disparition de l’auteur de «La colline oubliée» en 2020, le Salon verra la participation de plusieurs maisons d’édition et pas moins d’une cinquantaine d’auteurs viendront dédicacer leurs ouvrages ou  animer des rencontres avec le public. Ce nouveau rendez-vous des amoureux du livre est une initiative de l’association culturelle et de loisirs de jeunes d’Ath Yanni, sous tutelle de la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tizi Ouzou également partenaire de l’événement avec l’APC d’Ath Yanni, l’APW de Tizi Ouzou, l’auberge de Jeunesse d’Ath Yanni et la Direction de la culture de la wilaya. Selon Makhlouf Boughareb, responsable de la communication du Salon, cette édition peut être considérée comme la première du moment que la précédente était inclue dans le programme des activités de la commémoration de la disparition de Mammeri. Selon lui, le Salon devait se tenir plus tôt dans l’année, mais pour plusieurs raisons il a été reporté. «Les dates retenues pour cette année ont été un choix presque forcé car le mois de Ramadhan est à nos portes et mai verra la tenue du Salon du livre, celui de Boudjima», a-t-il  ajouté. A en croire Amrane Samir, président de l’association, la participation s’annonce déjà nombreuse et plusieurs éditeurs et auteurs ont demandé à prendre part à l’événement. «Le manque d’espace nous oblige à limiter le nombre de participants», confie-t-il, mais «tout sera entrepris pour attirer un plus grand nombre de participants selon les moyens et l’espace dont nous disposerons», s’empresse-t-il d’ajouter. «Même les dates de la tenue du Salon seront probablement changées pour que les visiteurs puissent venir de la région, voire d’autres wilayas», assure-t-il.
De nombreuses conférences
Plusieurs éditeurs ont déjà annoncé leur présence à l’image de Koukou, Tafat, Imru, Casbah, Dalimen, Frantz Fanon, Barzakh, Apic, Al Ibriz, Z-Link, Sedia, Achab, la Pensée, Al Risha, Terroir, Casa, Planétaire, Identité. Les librairies  Cheikh, Aït Mouloud, Dahman et Djennad ouvriront des stands. Belkacem Achit, Makhlouf Boughareb, Djaffar Messaoudi et Smail Boughreb et d’autres auteurs signeront leurs ouvrages. La liste compte  Youcef Merahi, Djaoudet Guessouma, Lynda Chouiten (Grand Prix Assia Djebar 2019), Nadjib Stambouli, Sarah Haider, Lynda Koudach (Grand Prix Assia Djébar 2016), Mouloud Ounoughène, Hadjer Bali, Sliman Saadoune, Fateh Boumahdi, Ouiza Baaziz Cherifi,Younes Adli, Hamid Bilek, Mustapha Benfodil (Grand Prix Mohamed Dib 2020) et d’autres . En plus des ventes dédicaces et des présentations d’ouvrages par leurs auteurs, plusieurs conférences et tables rondes seront organisées.  «Panorama sur la littérature féminine» sera animée par Selma Hellal, Hadjer Bali et Sarah Haider, «L’apport de Mammeri à l’écriture» sera abordé par  AkliSalhi, Belkacem Achit évoquera «Ath Yanni entre hier et aujourd’hui», Aziz Naamane «Ecriture féminine et libération». Amine Zaoui parlera de «Langues, écritures et société» et Djamel Laceb, Rachida Bensidhoum et Hacen Halouane de «Littérature amazigh : passage de l’oral à l’écrit». Pour le jeune public, le Salon prévoit des ateliers d’écriture, de dessin, de bandes dessinées, de contes sur le thème des droits de l’enfant, de confection de masque Ayred et de lecture dans le bibliobus de la Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou. Une rencontre avec les auteurs  sera enfin organisée à l’intention des collégiens du CEM d’Ath Yanni en plus d’un concours de culture générale. Un récital de chants et poésies clôturera la première édition du Salon.
Hakim Metref