Boulmerka : « Tous les qualifiés aux JO seront regroupés à Istanbul»

La cheffe de mission de la délégation algérienne  aux Jeux olympiques 2020 de Tokyo, repoussés à 2021, Hassiba Boulmerka, a annoncé, ce mardi, que « le Comité olympique et sportif algérien compte regrouper les athlètes qualifiés à Istanbul (Turquie), 15 jours avant de rallier la capitale nippone ».
« Au vu du décalage horaire qui est de huit heures entre Alger et Tokyo, nous comptons regrouper les athlètes qualifiés à Istanbul, 15 jours avant de rallier la capitale japonaise Tokyo. Des camps d’entraînement seront programmés et des sparring-partners étrangers trouvés », a déclaré Boulmerka lors d’une conférence de presse tenue au siège du COA à Alger. Pour ce qui est de la préparation logistique et technique de la  participation algérienne aux JO de Tokyo, l’ancienne championne olympique du 1500m a précisé « qu’elle a été entamée depuis bien longtemps par l’instance olympique et les fédérations nationales ».
« Une compétition comme les Jeux olympiques ne doit pas être préparée en deux ou trois mois. Nos athlètes seront les acteurs principaux des JO, ils  auront besoin d’être soutenus moralement car ils vont prendre part à un évènement de grande envergure dans des conditions sanitaires marquées par la pandémie de la Covid-19 », a-t-elle dit. Plusieurs questions ont été soulevées par les journalistes présents lors du point de presse, concernant le dopage et l’accomplissement des tests PCR par les athlètes, entraîneurs et même pour les journalistes accrédités. « Nous avons effectué plusieurs tests anti-dopage en collaboration avec la Commission nationale antidopage. Nous n’avons aucun cas positif jusqu’à présent et des contrôles sont en cours. Des tests PCR seront effectués avant le départ à destination de Tokyo, sachant que toutes les délégations seront soumises à des contrôles rigoureux dès leur arrivée à Tokyo. Le  vaccin n’est pas obligatoire pour les membres de la délégation algérienne. Ce qui est sûr, c’est que la santé de nos athlètes passe avant tout », a souligné Feriel Chouiter, présidente de la commission médicale au COA. Pour rappel, une cellule opérationnelle de la performance, regroupant le ministère de la Jeunesse et des Sports, le COA et les fédérations, a été mise en place pour suivre le processus de préparation des équipes nationales dans les meilleures conditions. Vingt-neuf (29) athlètes algériens de dix disciplines sont officiellement  qualifiés aux Jeux olympiques de Tokyo, en attendant la poursuite du processus de qualification pour les autres fédérations nationales.