Le Conseil de sécurité consacre une réunion à la situation au Mali

Les membres du conseil de sécurité consacrent ce mardi une réunion à la situation au Mali au cours de laquelle il sera principalement question de la transition politique dans ce pays et du suivi  de l’application de l’accord de paix et de réconciliation signé entre le gouvernement malien et la Coordination des mouvements de l’Azawad en 2015.

Lors de cette réunion qui se tiendra en visio-conférence, le secrétaire général adjoint des Nations unies, Jean-Pierre Lacroix fera le point sur la situation sécuritaire dans ce pays et sur l’application de l’accord de paix et de réconciliation, issu du processus d’Alger. Les membres du Conseil de sécurité évoqueront également l’attaque ayant ciblé, le 2 avril courant, le camp de la Minusma à Aguelhok, dans la région de Kidal et qui a fait quatre morts et 19 blessés dans les rangs de l’armée tchadienne. Même si le Mali a réussi à mettre en place ses institutions de transitions  (au cours de ces derniers mois), l’environnement politique reste fragile. Le 22 février dernier, le parlement de transition, connu sous le nom du  Conseil national de transition, a approuvé le plan d’action du gouvernement qui a défini six domaines prioritaires et 275 actions à entreprendre. La plupart des objectifs fixés ne seront pas atteint au cours des 11 mois qui restent de la période de transition fixée à 18 mois et qui devrait s’achever avec la tenue d’élections nationales en mars 2022, estiment des sources proches du Conseil de sécurité.