Les Douanes pour un «accompagnement effectif» des opérateurs économiques

Le directeur général des Douanes, Noureddine  Khaldi, a affirmé, ce jeudi à Bechar, que « l’accompagnement effectif des opérateurs économiques à travers le pays, notamment le Sud, constitue l’un des principaux axes de la nouvelle orientation de l’administration des Douanes ».

Cet accompagnement effectif des opérateurs économiques est marqué par la simplification des procédures douanières, selon des critères modernes tendant au renforcement de la compétitivité des entreprises productives  orientées vers l’exportation, dans le but d’édifier une économie efficace et diversifiée, a-t-il indiqué, lors d’une rencontre Douanes-opérateurs économique, au nouveau siège de la direction régionale des douanes .
« L’édification d’une économie efficace et diversifiée vise le renforcement des exportations, en application de la politique de l’Etat qui encourage,  incite et promeut l’exportation hors hydrocarbures », a souligné M.Khaldi. La démarche actuelle de l’administration douanière a pour objectif la promotion du service public en matière de soutien aux operateurs économiques, le renforcement de la coopération réciproque et du suivi, en plus de la mise en œuvre d’un environnement de partenariat  douanes-opérateurs économiques à travers la facilitation et la simplification des procédures et opérations douanières, a-t-il expliqué. Pour sa part, le directeur par intérim de la législation, de l’organisation et des régimes douaniers à la direction générale des Douanes, M.Adel Habsa, a évoqué la mise en œuvre d’une feuille de route par son instance, pour le développement du commerce extérieur à travers le  pays, dont les régions frontalières du Sud-ouest du pays. Il a tenu à affirmer, dans ce cadre, « la disponibilité de la direction générale des douanes à accompagner et soutenir les opérateurs économiques afin de mettre à exécution une politique économique efficace, compétitive et génératrice de devises fortes au pays ».
Numérisation de l’ensemble des services et structures régionales et locales
La direction générale de douanes mise sur le projet de numérisation de l’ensemble des services et structures régionales et locales pour donner un  nouvel élan à l’institution en matière de commerce extérieur en direction des pays subsahariens et de l’Afrique de l’ouest, ainsi que sur la facilitation de l’activité des opérateurs économiques dans la région du sud-ouest du pays, a-t-il soutenu. Et de préciser que la révision actuelle de l’arsenal législatif, notamment le code des Douanes, permettra l’adaptation de façon générale au système du commerce extérieur. Le débat général engagé par la suite, en présence du DG des Douanes et des cadres centraux de ce corps constitué, a permis a plusieurs opérateurs  économiques locaux de soulever leurs préoccupations. A ce titre, Othmane Hamadi, président du groupe économique et industriel « Hamadi » a suggéré la mise en place d’aires de stockage et d’un réseau de chambres froides, tant dans les régions frontalières du Sud-ouest que dans les pays limitrophes, pour l’encouragement des opérateurs à l’exportation de plus de produits et denrées alimentaires sensibles.
De son coté, le président de la Chambre de commerce et d’industrie « Saoura », Ghazi Youcef, qui est aussi président du Conseil des affaires  algéro-mauritanien, a plaidé pour plus de facilités bancaires pour les entreprises et sociétés algériennes, privées et publiques, afin qu’elles  puissent investir le marché africain, notamment les pays à l’ouest du continent. « Nous avons enregistré durant le premier trimestre de l’année 2021, plus d’une centaine d’opérations d’exportation de différents produits et marchandises à destination de la Mauritanie, et nous voulons que nos entreprises et sociétés privées et publiques investissent plus dans des  segments liés aux prestations de services ou autres secteurs d’activités économiques dans ce pays voisin et frère », a affirmé M. Ghazi. « Cela passe par des facilités bancaires pour pouvoir contribuer à l’essor de l’économie nationale », a-t-il ajouté. A l’issue de cette rencontre sanctionnant une visite de deux jours dans la wilaya de Bechar, M. Noureddine Khaldi a fait savoir que l’administration des Douanes « apportera des réponses concrètes à l’ensemble des préoccupations des opérateurs économiques dans le but de développer l’économie nationale ».