Service national: La décentralisation a réduit les délais de prise en charge des préoccupations des citoyens

L’ouverture de bureaux du Service national à  travers la totalité des wilayas du pays et des willayas déléguées a réduit les délais de prise en charge des préoccupations des citoyens et la  couverture de leurs doléances, ont estimé, ce dimanche, les responsables en charge de l’organisation de portes ouvertes sur le Service national, abritées par le Centre d’information territorial de la 1ère Région Militaire de Blida.

« Ces bureaux du Service national ont contribué à la réduction du délai de prise en charge des préoccupations des citoyens, notamment les jeunes désireux de régler leur situation vis-à-vis du Service militaire, tout en atténuant les difficultés de déplacement sur de longues distances », ont ajouté les mêmes sources, soulignant, également, la « contribution des éléments du Service national, dans une grande part du développement du pays, à travers leur participation à la réalisation de nombreux grands projets, dont des aéroports, des barrages, et des lignes ferroviaires », est-il précisé de même source. Assurant que le Service national « était et demeurera une vieille école  d’entrainement et de formation des générations, pour lesquelles sont enseignés les principes du sacrifice et de la rigueur, et de l’émergence des compétences et aptitudes », tout en constituant un « trait d’union entre le citoyen et son armée ».
En procédant à l’ouverture de ces journées d’information, le commandant régional de la défense aérienne du territoire, le général Azzedine Hammad, a affirmé que le Service national a « changé les mentalités et a donné un nouveau sens au concept de la patrie, en englobant les valeurs de citoyenneté et du droit de défendre les acquis du pays », lançant un appel aux jeunes en vue de saisir cette opportunité pour prendre connaissance des « réalisations concrétisées par les éléments du Service national, dont le barrage vert et la RN 01 transsaharienne », a-t-il relevé.
Le général Azzedine Hammad a, également, salué les sacrifices et actes héroïques des éléments de la première promotion du Service national, enrôlée le 21 avril 1969, qui ont « préféré accomplir le devoir national dans les monts et dans les déserts, au lieu des villes, et ont innové dans l’édification de villages pilotes et de dizaines de villages socialistes », a-t-il souligné.
Ces portes-ouvertes, d’une durée de deux jours, englobent de nombreux stands d’exposition axés sur l’institution du Service national et l’explication de la loi sur le Service national, visant à informer le large public, et les jeunes concernés notamment sur, entre autres, les conditions d’exemption, ou de report et autres avantages stipulés à leur profit.
Le Service national a été institué en 1968 en vertu de l’ordonnance N 68-82 datée du 16 avril 1968. La première promotion en la matière a concerné les citoyens nés en 1949, qui ont été enrôlés le 21 avril 1969, l’objectif étant de faire participer les citoyens à toutes les missions d’intérêt national, et dans la gestion de différents secteurs économiques et sociaux et autres besoins de la défense nationale.