Benziane appelle à l’ouverture de nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a appelé, ce lundi, à lancer une réflexion sur l’ouverture de nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale, mettant en avant la nécessité d’améliorer la qualité de la formation en sciences médicales.

Dans son allocution à l’occasion de l’ouverture officielle de la rentrée de la formation en doctorat et de la formation en résidanat en sciences médicales, diffusée par visioconférence à travers tous les établissements de l’enseignement supérieur, Benziane a souligné la nécessité de «lancer une réflexion sur l’ouverture de nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale et d’accompagner le secteur de la santé dans la production de médicaments pour subvenir aux besoins nationaux et hisser l’Algérie au rang des pays exportateurs».
«L’Algérie a, dans une certaine mesure, relevé le défi d’assurer une couverture quantitative en médecins spécialistes de l’ensemble du pays, à l’exception de certaines spécialités rares», a ajouté le ministre. Il a insisté, dans ce sens, sur «la nécessité de poursuivre les efforts pour améliorer la qualité de la formation en sciences médicales, à la faveur d’un travail permanent et d’une coordination avec le ministère de la Santé pour assurer les conditions pédagogiques de la formation, notamment dans les lieux de stage».
A cette occasion, Benziane a appelé «la corporation universitaire à déployer tous les efforts pour hisser l’Université algérienne au rang des universités mondiales développées, et ce, à travers la formation d’étudiants en mesure de faire de la recherche scientifique innovante et de qualité».
Dans cette perspective, «il est nécessaire de réhabiliter les formations en doctorat, en adoptant une stratégie globale inclusive de tous les acteurs pour une prise en charge optimale des besoins effectifs des différents secteurs».
«Le secteur a procédé à l’élaboration d’un nouveau concept pour l’ouverture des domaines de formation au cycle doctorat à lancer à partir de la prochaine rentrée universitaire, prenant en considération les domaines de recherche dont la priorité est définie dans le cadre des programmes nationaux de la recherche», a fait savoir le ministre.